Bandeau
Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition
"Le Journalisme d’intuition"

Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains"
Article mis en ligne le 3 octobre 2016

par Nadynela
logo imprimer
Noter cet article :
3 votes

- Dépêche de Nadynela
- Enregistrée le 03 octobre 2016
- Source : Flashes
- Déliai / Saison : (Ressenti très fort) Court terme

Je vois Alain JUPPE élu aux primaires du parti "LES REPUBLICAINS" en 2016.

Il ne remportera pas les présidentielles de 2017.

Ce sera Emmanuel MACRON qui sera élu président avec plus de 60% des voix, il sera face à Marine LE PEN au deuxième tour.

P.S. :

Déjà enregistré sur Emmanuel MACRON ==> http://www.lejournaldedemain.com/spip.php?article1408


Forum
Répondre à cet article

93 Messages

  • Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains" - 17 décembre 2016 17:41, par Laurent Bauer

    Bonsoir, marcotsle.
    MAM ? Michèle Aliot-Marie ? Au second tour ?
    Vous avez raison de ne pas y croire.
    Elle ne déposera même pas de candidature officielle,
    il faut 500 parrainages, je vous rappelle.
    Pour JLM, rendez-vous le 23 avril,
    son score devrait vous surprendre, je pense.
    Et merci de contribuer au JDD, ça fait plaisir d’être lu.

    Cordialement,
    Laurent Bauer

  • Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains" - 17 décembre 2016 16:23, par marcotlse

    Bonjour à tous.
    je suis vos commentaires avec intérêt
    est ce que la deuxième personne avec 3 initiales ne pourrait pas être MAM ???
    d un point de vue politique je n y crois pas du tout.
    mais je ne crois pas du tout à L hypothèse Mélenchon au 2 nd tour....

  • Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains" - 17 décembre 2016 10:38, par Laurent Bauer

    Bonjour ferdu,
    pour MLP, un score élevé au premier tour, c’est plus de 30%. Si elle fait 35 à 40%, on parlera de choc, au-delà de 40%, la sémantique journalistique usera du terme de séisme. Il y aura une mobilisation médiatique sans précédent entre les deux tours, mobilisation qui engendrera des désordres si elle est élue. Et les troubles continueront jusqu’aux législatives.
    J’ai beau examiner le problème dans tous les sens, j’en reviens toujours à ce fameux duel de candidats à trois initiales pour le second tour.
    Comme je le développais sur le fil consacré à Macron, je penche pour un face à face MLP -JLM à l’heure qu’il est mais attendons les primaires de la gauche.
    Vous le dites vous-même, les Français sont exaspérés, les périls qui menacent la cohésion nationale bien trop grands pour qu’une simple reconduction des partis aux responsabilités depuis des décennies puisse apparaître comme une solution viable. Fillon, le futur candidat de gauche, Macron, tous ces gens ont déjà été au pouvoir. Le peuple est mûr pour essayer du neuf.
    Si j’osais, je risquerais même un raz-de-marée au-delà de 50% en faveur d’un candidat au premier tour.
    Bon weekend à tous.

  • Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains" - 14 décembre 2016 16:45, par ferdu

    Le 13 novembre , j’ai écrit ici que je ne voyais pas Alain Juppé élu à la présidence de la Republique et qu’il n’était " qu’à peine certain" qu’il soit élu aux primaires .Aujourd’hui je dis que je vois pas François Fillon élu et méme que je ne le vois pas au second tour. Celui ci opposera assurément Marine Le Pen qui arrivera avec un score de premier tour élevé , ce qui ne sera pas sans créer déjà beaucoup d’émotion .Elle sera face à un candidat venant de la gauche .Je ne vois pas encore qui .Ce qui est sûr , c’est que les français à cette élection et aux législatives voudront rebattre les cartes et ça va tanguer .Une petite révolution en somme , d’ailleurs comme toute révolution petite ou grande avec sa part de violences .

  • Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains" - 9 décembre 2016 17:57, par Jacques

    Je continue de chercher sur le net des infos et des prédictions. J’oscille entre un peu d’espérance et beaucoup de craintes. La majorité des êtres humains n’ont pas la sagesse minimale apte à assurer un avenir serein... Au niveau de la France, tout comme au niveau global, les politiques vont à l’envers de ce qui fonctionne, et les peuples en redemandent. En conséquence, les gens auront ce qu’ils mettent inconsciemment en place. En France, 80% des gens sont pour le maintien ou l’extension de la sphère publique. Nous aurons forcément plus de prélèvements, plus d’action publique, et donc moins de liberté d’action et moins de création de richesse. Tout cela au nom du bien, évidemment. La vérité est que le constructivisme va à l’encontre de la nature (et aussi de la nature humaine). Il n’y a pas un seul parti qui va à l’encontre de ce constructivisme, donc aucune chance, aucune possibilité réelle d’échapper à cette fuite en avant qui mène à une seule chose possible : la ruine. Tant que les gens qui vivent sur le dos du système ne comprendront pas que la richesse qu’ils dilapident est le fruit des efforts d’autrui et que prendre à celui qui crée de la richesse ne fait que ralentir cette création de richesse, voire même l’éteindre, rien ne sera possible. Donc la ruine viendra aussi surement que demain le soleil se lèvera.

  • Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains" - 6 décembre 2016 06:51, par Laurent Bauer

    Bonjour Jacques.
    Pardon de ne répondre que maintenant,
    le site et mon navigateur semblaient en désaccord...
    Il faut voir les choses d’un oeil positif, de nombreux candidats, ça veut dire plus de bulletins à récupérer le jour du vote. Blague à part, je ne serais pas aussi pessimiste que vous sur la durée de la phase de pauvreté généralisée que traverserait notre pays après l’élection d’un(e) candidat(e) des extrêmes, surtout dans un contexte de délitement de l’UE.
    Le pire n’est pas toujours sûr, la preuve, l’Angleterre flotte toujours après le Brexit et la faille de San Andreas, pourtant californienne, ne s’est pas ouverte après l’élection de Trump.
    Puisque c’est l’époque des voeux, je vous souhaite de joyeuses fêtes et une année 2017 pleine de bonnes intuitions que vous nous ferez partager.
    Bien cordialement,
    Laurent Bauer

  • Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains" - 5 décembre 2016 21:54, par Jacques

    Pour être honnête, je ne crois pas que les véritables enjeux sont sur telle personnalité ou telle autre. Pour moi, des primaires ne peuvent être légitime que sur un corps électoral connu et maitrisé. Sinon, cela relève de la parodie. Plus que la droite, la gauche vit sur des illusions, en contradiction permanente avec la réalité. Or si la vérité ne gagne jamais, ses adversaires finissent toujours par mourir...(Même Fidel est mort !) Je recentre mon propos : Sincèrement, je crois que les primaires ne vont pas réduire tant que ça les candidatures, plus de 10 candidats et la dispersion des voix ne pourra que jouer en faveur d’un scénario du type JLM contre MLP au second tour. A noter, sauf à couper les ponts directement avec l’europe, MLP ou JLM ne pourront pas mener leur politique, et celle-ci, du moins celle de MLP, ne pourrait se faire qu’à coup de forte inflation après retour du franc, et remboursement des dettes en franc courant (donc en monnaie de singe). Et certes, c’est loin d’être infaisable, n’en déplaise aux financiers avides et aux chroniqueurs malhonnêtes. Je pense aussi que les révoltes et mouvements populaires peuvent empêcher toute élection normale, déjà , on sait très bien que le pouvoir en France ne tient plus réellement le pays... Quelque soit le vainqueur, en vérité, la pauvreté et la misère viendront avant que la prospérité ne revienne, quelques années ou décennies après.

  • Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains" - 4 décembre 2016 13:57, par Laurent Bauer

    Bonjour Jacques et bon dimanche.
    Vous penchez vous aussi pour une finale entre triples initiales ?
    Genre MLP contre JLM ?
    Et, avant cela, quel est votre sentiment sur les primaires de la gauche, même si elles sont vouées à sélectionner un PP (un perdant piteux), dans votre hypothèse et selon toute probabilité ?

    Avec toutes mes amitiés,
    Laurent Bauer

  • Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains" - 4 décembre 2016 13:50, par Jacques

    Pour revenir au principal, je reste sur mon idée que les primaires, à priori destinées à éviter une nouveau scénario style Chirac vs Le Pen de 2002 vont se retourner contre leurs instigateurs. Et bien aucun des deux vainqueurs des primaires de gauche et de droite ne sera au second tour...

  • Alain JUPPE élu aux primaires "Les Républicains" - 28 novembre 2016 23:35, par Laurent Bauer

    Bonsoir, Jacques.
    Avec vous, nous quittons la politique politicienne française pour embrasser l’avenir du monde entier. Oui, le mouvement dextrogyre des peuples n’en est qu’à ses débuts et je pense comme vous que le Non va l’emporter en Italie dimanche prochain, ce qui devrait conduire Matteo Renzi à la démission et porter au pouvoir les partis anti-UE par le biais de nouvelles élections. Je me mouille peut-être un peu trop mais une sortie de l’Italie de l’UE n’est pas impossible d’ici deux ans (l’Italexit ?). Pour Hofer, en Autriche, j’avais déjà précisé ailleurs que les peuples n’apprécient pas qu’on magouille les résultats des votes et que si un autre vote est organisé six mois plus tard, il a de fortes chances de confirmer en l’amplifiant les résultats du premier.
    Oui, la Syrie aura été le premier champ de bataille o se seront affrontées les conceptions hégémoniques des USA et la vision multipolaire de la Russie. Obama n’avait à vrai dire guère le choix mais s’obstiner à vouloir faire passer des groupes islamistes pour des combattants de la liberté est une illusion qui ne pouvait pas durer, même si elle a failli précipiter le monde dans la Troisième Guerre Mondiale.
    En fait, Obama paye pour les liens trop étroits que les USA entretiennent avec l’Arabie Saoudite sunnite, elle-même ennemie mortelle de l’Iran chiite, soutien de Bachar El Assad. Si Trump et Poutine s’entendent, la Syrie a une chance de demeurer un à‰tat viable et pas un chaos sans nom comme la Lybie.
    Concernant une possible disparition de l’OTAN, c’est aller vite en besogne. Trump va sans doute réduire la voilure, ne serait-ce que pour des raisons financières. Ce qui obligera l’Europe à repenser sa défense, en particulier en concluant des accords avec Poutine, accords qui rassureront peut-être la Pologne et les pays baltes, toujours persuadés d’être croqués par l’ours russe un de ces quatre matins.
    Je suis d’accord avec vous, le risque d’un krach financier mondial, en particulier dû à la fragilité du géant américain dont la dette est en grande partie détenue par la Chine (et la rivalité américano-chinoise est un vrai danger), est bien réel. Je pense toutefois qu’il causerait plutôt misère et émeutes sociales internes aux nations qu’une conflagration généralisée.
    Le risque d’attentats est maximal, chaque mois qui passe accroît les probabilités de survenance d’un drame. Je suis très inquiet pour le printemps, en particulier le mois d’avril, les terroristes n’auraient aucun scrupule à frapper une ou deux semaines avant le premier tour pour influencer les votes.
    Sans préjuger d’un massacre pendant les fêtes de Noël car si, pour les masses occidentales, Noël est synonyme de surconsommation, pour nos ennemis, c’est toujours un de nos jours sacrés et donc une occasion de nous frapper au coeur.
    Alors oui, compte tenu du contexte, Fillon n’est pas encore à l’à‰lysée, même si, pour Merkel, qui l’a appelé au téléphone dès aujourd’hui, c’est presque fait. Elle pense pouvoir établir une relation dans la durée, elle ferait mieux de songer à sa propre réélection, hautement compromise.
    Ouah, le pavé ! Bon, je m’arrête là . Dire que la dépêche concernait Alain Juppé, au départ...
    Bonne nuit à tous les contributeurs, demain est un autre jour.
    Cordialement,
    Laurent Bauer

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Mots-clés associés



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2020 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.90
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2