Bandeau
Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition
"Le Journalisme d’intuition"

Communication animale avec Curtis, le chien d’Elisa Pilarski
Article mis en ligne le 4 mars 2020

par Fabienne
logo imprimer
Noter cet article :
1 vote

- Dépêche de Fabienne
- Enregistrée le 3 mars 2020
- Source : Voyance pure, taromancie

Communication animale avec Curtis, le chien d’Elisa Pilarski

J’ai essayé d’avoir "un replay" de l’accident mais je n’ai eu que des aboiements dans la tête. Puis un ressenti de grande peur, une odeur très forte de sang, de transpiration humaine...

Des bribes d’informations me parviennent que de Curtis, le chien, depuis novembre 2019...

Je ne me suis pas concentrée que sur le chien mais la seule fois où je pense avoir eu la jeune femme je n’entendais que : "tout va bien chut tout va bien".
Le chien ne me branche pas plus car c’est de la communication animale. Je préférerais avoir des flashes en voyance.

J’ai donc communiqué directement avec le chien qui avait été mis à l’isolement.
Il m’a fait entendre qu’il attendait Elisa, qu’il avait bien écouté, qu’elle lui avait dit "NE BOUGE PAS", qu’elle criait, elle bougeait de partout, ses bras, ses jambes, elle était couchée sur lui.
Il n’avait pas l’air de savoir ou d’avoir compris qu’elle était morte car il disait "elle va venir, j’ai mal, j’ai peur, elle va venir".
img656|center

Puis je l’ai perdu. Je n’ai pas cherché à le recontacter car pendant trois semaines c’était le néant.
Puis courant janvier j’ai reconnu sa présence.
Plus le même ! La peur, une très grande peur et l’incompréhension, ne pas comprendre pourquoi on ne le ramenait pas à la maison.

Je lui ai demandé des détails mais il m’a parlé du présent :
- "on a peur de moi, pourquoi on a peur de moi, je fais tout comme on me dit, comme on m’a appris, je suis un bon Curtis."
- "Où est maman ? Elle ne m’aime plus ? Elle ne veut plus de moi, pourtant je suis resté comme elle a dit. Je veux rentrer, ici j’ai peur, ici on m’accuse, ici on me dit de faire des choses que je n’ai pas le droit."

Je l’ai perdu à nouveau. Grand sentiment de peur, de mort.

Et en février je le "rappelle".

Il dit :
- "promenade, chiens, peur, attaché, couché pas bougé ! Les chiens m’attaquent, elle crie, chasse, hurle, elle me pousse, se met devant, puis se couche sur moi. Je ne peux pas mordre, je suis mordu, attaqué, je sens les blessures. J’ai mal et je dois défendre mais je ne peux presque rien.
Et les chiens s’en vont de nous, quelqu’un appelle. Une voix d’homme.
Les chiens ne mordent plus mais ne sont pas loin. Je veux rentrer."


C’est à chaque fois pire car il dit qu’il va mourir.

Il ne me parle que "chien" sans que je sache si singulier ou pluriel.
Très vite il parle de peur.
Mon ressenti va sur la peur d"Elisa. De ce que je comprends il dit qu’elle a peur pour ses chiens ou lui tout simplement.

Après il dit "Les Chiens. Attaque. Peur. Sang. Terreur. Peur Sang. Couché !"
C’est très saccadé.
Il m’a montré le malinois.
Mais c’est juste le début des ennuis.
Après y a "rassemblement"

Il dit qu’il va mourir presque tous les jours maintenant. C’est pour cela que je partage.

Il a peur et on l’a frappé. On frappe à côté de lui aussi. Ces personnes lui ont fait peur (il parle du refuge), il ne veut pas mordre. C’est un gentil. Mais il a mordu. Pour se protéger. Dans les deux cas.

Fabienne

P.S. :

NDLR : source LCI - Mort d’Elisa Pilarski, le procureur livre de nouveaux éléments sur son chien Curtis
==> https://www.lci.fr/police/affaire-pilarski-le-procureur-evoque-les-incidents-de-comportement-et-les-blessures-de-curtis-apres-le-drame-2146279.html


Forum
Répondre à cet article

5 Messages

  • Bonjour Christiane,
    voilà, c’ est ça qui me chiffonne, il ne me parlait que d’ une voix d’ homme.
    Pourquoi ne me parle t-il pas de son "maître" ?
    Est-ce que la voix d’ homme comme il dit est celle de son maître ?
    Pourquoi les chiens "s’ en vont-ils" ?
    Curtis m’ a parlé de sa maman, du malinois, de chien ou chiens, puis il marque le pluriel en disant ’ s en vont.
    Il me transmet aussi par la suite sa détresse au refuge.
    Me manque dans tout ça au moins une voix d’ homme, Curtis devrait me dire : on m’ appelle, ou j’ entends papa, quelque chose dans ce genre.

  • Bonjour
    Ce qui m’interpelle dans le message de Fabienne c’est : "Et les chiens s’en vont de nous, quelqu’un appelle. Une voix d’homme. "
    N’est-ce pas ce détail qui interroge Fabienne ?
    Quel est cet homme ? N’a t-il rien vu ?

  • Quel est donc Le détail qui vous turlupine ??

  • Bonjour Marcotise, ceci est une communication animale, pas de la voyance. Je ne fais donc que répéter les propos décousus de Curtis, en plusieurs étapes.
    Il y a pourtant dans tout ce récit un détail, quelque chose qui n’ est pas dit...évoqué...
    D’ un point de vue humain plusieurs choses clochent.... > mais ceci est une communication animale
    D’ un point de vue de la voyance je n’ ai pas assez de détails, donc je ne publie pas.
    D’ un point de vue médium, Elisa ne m’ a dit jusqu’ à présent qu’ une seule phrase.
    Voyez le détail qui me turlupine dans cette communication.

  • 2 jours d intenses concentration et je pense Bien Le contraire.
    le maître n est pas très clair,Et Le chien concerne est responsable de l accident.meme pas Sur que les chiens de chasse soient dans le même secteur a l heure supposée.
    d ici quelques Semaines,on aura des infos,Et Le Gars n est pas clair du tout.
    RIP



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2020 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.91
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2