"Le Journalisme d'intuition"



             Les scoops des Journalistes d'intuition

Accueil > Les actualités comparées > De Fabienne - Enregistré le 5 novembre 2004 : Mahmoud Abbas ...tient un rôle (...)

De Fabienne - Enregistré le 5 novembre 2004 : Mahmoud Abbas ...tient un rôle important...

jeudi 7 avril 2005, par Fabienne

Répondre à cet article

Messages

  • Bonjour Eric,
    tout d’abord je vous remercie pour cette question, qui montre que vous éprouvez un intérêt à ce phénomène, sans toutefois être moqueur. J’ai des flashs depuis que j’ai l’âge de trois ans, c’est un phénomène que j’ai donc appris à apprivoiser, mais que je ne comprends toujours pas, et j’avoue que parfois j’aimerais trouver une réponse rationnelle, une explication scientifique, mais à ce jour, personne ne peut encore expliquer d’où cela vient.
    En ce qui me concerne, les flashs ne sont pas toujours négatifs, il peut parfois s’agir de naissances, de rencontres, de mariages qui n’étaient pas prévus, de bonnes nouvelles. Je crois que cela a un rapport avec ce qui nous touche personnellement, qui nous affecte émotionnellement.
    Cela se manifeste en effet par des images persistantes qui arrivent inopinément alors qu’on ne s’y attend pas, ou que l’on fait autre chose. C’est comme une pensée, sauf qu’on a l’impression de vivre cette pensée, d’être à l’endroit que l’on "voit". Cela s’accompagne d’une accélation du rythme cardiaque, parfois de palpitations et de sueurs. Certains flashs étant parfois désagréables ou atroces, il m’arrive également d’en avoir peur et d’être terrifiée à l’idée d’en avoir. Pour vous donner un exemple, j’ai regardé le film "Destination finale" au mois de Juillet 2001, et lorsque l’avion a explosé en vol, j’ai eu l’image abominable en tête d’un avion qui se crashait dans un building de New-York. Je le voyais clairement, comme un cauchemar qui se déclenchait en plein milieu du film. J’ai eu une crise d’angoisse, et j’ai dit à ma famille présente : "Mon Dieu, si cela arrivait à new-York, ce serait une véritable catastrophe !" Pendant tout l’été je n’ai fait que répéter qu’un avion allait rentrer dans une tour de New-York, c’était comme une idée persistante. La semaine précédant le 11 septembre, je me suis réveillée en hurlant, car j’avais rêvé que je me trouvais à bord de l’avion, et j’ai dit à mon mari : "Cela va arriver, mais la tour va tomber ! En plein New-York !". Le 11 septembre, autant vous dire que tous mes proches étaient en état de choc, non seulement à cause de ce qui était arrivé, mais aussi parce que je le leur avait annoncé plusieurs mois avant.
    Des exemples comme ceux-là, j’en ai des centaines, voir des milliers. Ces flashs, ce peuvent être également une voix qui parle, comme une pensée intime. Ou encore, une odeur, persistante. Ou une association d’idée.
    Cela peut aussi se manifester pendant les rêves, et ce qui permet de les différencier d’un rêve normal où l’inconscient se décharge, c’est la précision des images, les détails, le côté réaliste et non fantaisiste du rêve. En gros, la différence entre un rêve et un rêve prémonitoire, c’est comme un mauvais film de S-F des années 60 sur un téléviseur d’époque et un reportage réaliste diffusé sur un lecteur DVD de notre époque.
    Je ne sais pas d’où cela peut venir, mais j’imagine qu’il y a d’abord une part de sensations corporelles emmagasinées dans la mémoire, ajoutées au mécanisme d’une partie du cerveau qui doit s’activer grâce à une dose de stress. (est-ce que ce que je raconte est clair ?) Je suis sûre que c’est une capacité du cerveau, qui est la plupart du temps endormie, et dont tout un chacun dispose et peut déclencher. Je crois que sont plus disposées à ces phénomènes les personnes sensibles et intuitives.
    Pour ma part, j’ai toujours été sceptique quant au caractère magique des prémonitions, mais le fait est que j’en ai très souvent, et qui se réalisent régulièrement. Bien sûr, il y a parfois des erreurs, et heureusement ! Est-ce que cela peut avoir un caractère préventif ? Oui, bien sûr. A condition d’être pris au sérieux. Ce qui est rarement le cas. Et cela peut être préventif dans certaines mesures. Car comment arrêter un attentat ou une catastrophe naturelle ? Même si j’avais été prise au sérieux, on n’aurait jamais pu évacuer toute la population victime du tsunami. Je crois fondamentalement qu’il y a des limites, et qu’il vaut mieux utiliser ces capacités pour retrouver des criminels, des terroristes, des disparus... travailler sur du concret et du réalisable, et arrêter d’en faire un phénomène de foire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

SPIP | Rédaction | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0