Bandeau
Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition
"Le Journalisme d’intuition"

Démission de Manuel VALS + dissolution de l’Assemblée Nationale
Article mis en ligne le 6 mars 2016

par Emma Fabre
logo imprimer
Noter cet article :
0 vote

- Dépêche d’Emma FABRE
- Enregistrée le 6 mars 2016
- Source : Médiumnité
- Délai / Saison : (Ressenti très fort) Court terme

Je vois la démission prochaine du Premier Ministre Manuel VALLS et par la suite la dissolution de l’Assemblée Nationale par le président François HOLLANDE


Forum
Répondre à cet article

28 Messages

  • Bonjour

    Je vous remercie Matthieu pour vos informations sur la dissolution de l’Assemblée en cas d’état d’urgence et d’élections très proches. J’ai aperçu, je ne sais plus o hier, que le PC allait peut-être s’allier à la droite pour la motion de censure.

    Bonne journée

    Mary

  • Je pense que certains Députés de Gauche, hors PS, franchiront le pas, oui. Les Députés socialistes devraient en rester là ... provisoirement... Je vois un groupe d’élus de Gauche, notamment socialistes, se constituer autour d’Arnaud Montebourg et je ressens fortement qu’on n’a pas fini d’entendre parler de ce Groupe... et de cet homme :D

  • Bien vu, Matthieu !
    Il fallait les signatures de 58 députés frondeurs pour enregistrer le dépôt de la motion de censure de gauche, il n’y en aura eu que 56...
    Merci pour vos précieux éclairages constitutionnels.
    Pensez-vous que les plus remontés des frondeurs iront jusqu’à voter la motion de censure déposée par la droite ? Réponse demain, de toute façon.
    Cordialement,
    Laurent Bauer

  • Une Dissolution de l’AN est impossible pendant l’état d’urgence : "pendant toute la durée de l’état d’urgence, le Parlement se réunit de plein droit et l’Assemblée nationale ne peut être dissoute". Vu que l’état d’urgence a été prolongé de 2 mois et qu’à la fin de cette période, on sera à moins d’1 an des prochaine Législatives, il sera impossible juridiquement de dissoudre (interdiction constitutionnelle moins d’1 an avant les Législatives). Si le Gouvernement était renversé, il ne resterait dès lors plus que 2 solutions : une démission du Président ou, plus probable, un nouveau Gouvernement ;) Cela dit, ce Gouvernement-ci ne devrait pas tomber car le quota de Députés de Gauche nécessaire à la formation d’une motion de censure "de Gauche" ne devrait pas être atteint.

  • Bonjour, Mary.
    Question Premier Ministre, Hollande a, je pense, grillé la cartouche socialiste traditionnelle (Ayrault) ainsi que la cartouche sociale-libérale (Valls).
    Si Valls chute, Hollande n’hésitera pas, à mon sens, à dissoudre l’Assemblée pour provoquer des élections législatives anticipées. Le PS n’est pas prêt, il a même déjà intégré mentalement une déculottée historique, mais la droite, engluée dans sa pré-primaire, ne l’est pas non plus.
    Comme vous le dites, la droite aux affaires n’aurait pas le temps en quelques mois, d’ici la campagne des Présidentielles, d’appliquer un programme de
    redressement du pays et cela pourrait favoriser les chances de Hollande. Pourrait car si la droite refuse en bloc d’autoriser l’un des siens à devenir le premier ministre d’un socialiste, le pays devient ingouvernable et Hollande démissionne. Un jeu de quitte ou double, en quelque sorte.

  • LAURENT j’ai pensé comme vous. Si le gouvernement tombe suite à cette motion de censure, Vals donnera automatiquement sa démission. Hollande aura le choix entre nommé un nouveau premier ministre ou dissoudre l’Assemblée Nationale et ainsi provoquer de nouvelles élection. Ce second choix lui permettrait peut-être de se représenter en 2017 et d’espérer voir la gauche reprendre l’Assemblée si la droite gagnait ces élections anticipées et enfonçait encore plus le pays dans la mouise plutôt que de le sortir.

  • Bonsoir à tous,
    avec cette motion de censure consécutive à l’utilisation du 49-3, on pourrait bien se rapprocher de la concrétisation de votre ressenti, ne croyez-vous pas, Emma ?

    Et bravo à tous les contributeurs de ce site.

  • Macron démissionnant ,ca n entrainera pas de dissolution, ni d élections anticipées !!
    par contre,je vois plus Hollande qui joue la montre avec un peu d amelioration sur le plan eco,en esperant que ca lui porte chance d ici 10 mois

  • Bonjour à tous, et si c’était MACRON qui démissionne,et non le 1 ministre Vals...

  • L article date d un mois plus tôt,donc je ne sais pas si C est un ressenti ou juste une idée qu on a deja entendu.
    concernant la dissolution,tous les gens qui s intéressent un peu à la politique savent que C est une probabilité.en faisant ça,Hollande se protège et protège Valls .
    mais Ca laisse peu de temps au futur gouvernement pour faire ses preuves et du coup,ça ne changerait probablement rien au résultat de l année prochaine.

0 | 10 | 20

Mots-clés associés

Dans la même rubrique



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2019 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.90
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2