Bandeau
Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition
"Le Journalisme d’intuition"

Des émeutes sur le long terme attribuées au duel Sarkozy / Le Pen
Article mis en ligne le 23 avril 2007

par Celtika (Céleste)
logo imprimer
Noter cet article :
0 vote

- Dépêche de Céleste
- Enregistrée le 23 avril 2007
- Source : Clairaudience
- Délai / Saison : (Clair) Moyen terme

Je confirme l’arrivée d’émeutes, de violences graves, dans les rues de France, qui vont être causées par le duel Sarkozy / Le Pen.

Précision :
- Je confirme que Nicolas Sarkozy devient président lors des élections du 6 mai 2007

- Les décisions rapides qu’il prendra provoqueront une première série d’émeutes et de violences très fortes, à court terme

- A long terme, de très nombreuses émeutes seront à prévoir.
Certaines seront beaucoup mieux préparées et seront organisées sous la forme de groupes dont certains se donneront un titre.

- Dans le futur, lorsque l’on reparlera de l’élection de Nicolas Sarkozy, on ne parlera pas du duel Sarkozy/Royal, mais du duel Sarkozy/Le Pen.

- J’ai beau souhaiter le contraire, mais je vois les émeutes se renforcer de plus en plus, j’entends parler de "réseaux" et de "groupes de terrains".
Il s’agira surtout de jeunes d’après ce qu’il me ressort.
Ces groupes seront très "résistants" et effraieront la majorité de la population.

- Avec le déploiement de forces de sécurité, on pensera à court terme avoir calmé la situation, mais cela reviendra plus fortement ensuite.

- Durant une série d’émeutes, on déplorera tout particulièrement un drame concernant une femme grièvement touchée par les violences, et cela pourrait aussi concerner un enfant.

- Ce qui me surprend le plus dans ces visions, c’est le rythme très rapide avec le quel les événements et les décisions prises s’enchaîneront.


Forum
Répondre à cet article

43 Messages

  • A Catherine - 26 avril 2007 17:30

    Je crois que rien n’est ineluctable. Un exemple simple : une voyante vous déconseille de prendre l’avion car elle ressent un danger. Vous suivez son conseil et vous apprenez que votre avion s’est écrasé ! J’aurais aussi pu prendre l’exemple véridique de gens dont l’intuition commandait de ne pas prendre un avion, un train etc.

    Donc, vous avez échappé à la mort ! Pour l’instant, car c’est notre lot à tous, et là , pour le coup, c’est inéluctable !

    Vous pourriez me répondre qu’il était écrit que cette personne soit prévenue du danger. Pourquoi pas.

    Mais là o notre libre-arbitre entre en considération, c’est que vous êtes libre de quand même prendre cet avion !

    Ce qui revient à dire qu’il n’existe pas un, mais Des futurs possibles. Et que tout est en inter-réaction. Un peu comme la théorie du papillon (dont le battement d’ailes peut provoquer un cyclone aux antipodes).
    Je crois également que chacun à son propre destin mais qu’il fait partie d’un destin plus grand : celui de l’humanité.

    Un autre exemple un peu sordide : celui des malheureux qui ont fini leur vie dans les camps de concentration. Unis dans un destin tragique. Parfois je me demande (pour ceux qui croient en la chiromancie) si chacun de ces êtres avait d’inscrit dans sa main une telle fin ? Et si ce fut le cas, que se serait il passé ?
    A l’échelle individuelle, on peut plus ou moins orienter sa vie.
    A l’échelle locale, on peut légèrement influencer le cours des choses.
    A l’échelle planétaire, nous sommes des fétus de paille qui voguent au gré des évènements.

    Tu dis être fataliste, avec le temps j’aurai aussi tendance à l’être devenu. Mais c’est plus fort que moi, je ne peux m’empêcher de me poser des questions !

    PS : A la vérité, je suis comme tout le monde : je patauge dans la semoule et ceci n’est peut-être pas La vérité, mais simplement mon point de vue.

    Cordialement

    Régis

  • ne croyez vous pas Régis - 26 avril 2007 08:46, par catherine

    que tout simplement il n’y a pas de message, mais juste l’exposition de faits qui doivent se passer ? pourquoi déduire de tout cela qu’il s’agit d’un message à transmettre ? Je suis pour ma part fataliste, je ne cherche pas à lutter contre les évenements mais je les prends comme un mal nécessaire qui doivent le plus souvent nous conduire vers un bien que l’on ne soupçonnait pas avant qu’il arrive.
    amicalement.
    catherine

  • Merci Céleste - 25 avril 2007 19:57

    Merci pour cette longue réponse

    Vous avez dévoilé une partie de votre vécu et je suis très touché par cela !

    D’un point de vue philosophique et qui n’engage que moi, je crois que chaque être ici-bas à un destin. Ce destin ne remet pas en cause le libre arbitre ! Simplement chacun décide de la route qu’il suivra pour l’accomplir.

    J’aime beaucoup cette image du voyageur qui se trouve à la croisée des chemins et qui peut choisir plusieurs routes possibles pour une même destination. Chaque route aura ses propres obstacles.
    On peut décider de rebrousser chemin, mais ce n’est que retarder l’echéance : l’apprentissage d’une expérience.

    Votre chemin à vous est d’aider les autres et nécessite certainement beaucoup d’abnégation et de courage !

    Bien à vous
    Régis

  • Quelle Conclusion ? - 25 avril 2007 16:23, par Jumbo

    Bonjour Céleste,

    Je comprends la difficulté d’interprétation des signes et des flashs. Et il est clair que le duel Sarkozy/Le Pen a eu lieu et fut violent.

    J’ai une interrogation plus générale. Comment interprétez-vous l’objet de ces messages que l’on vous transmet ?

    Au-delà du débat programmatique, cherche-t’on à vous faire passer un appel au vote contre Sarkozy pour fuir la violence dans le pays ? Ou cette violence est-elle tellement insérée dans la société que fuir Sarkozy ne la ferait que grossir et s’exprimer plus tardivement et plus violemment ?

    Je ne suis pas intéressé ici au débat partisan, mais à l’objet de ce message "astral".

    Merci

  • bonjour Régis - 25 avril 2007 12:24, par Céleste

    Bonjour Régis,

    comme vous dîtes la voyance n’est pas une science exacte.
    Ce qui peut me peiner profondément en l’occurence, c’est justement que l’on ne prenne pas le temps de considérer son fonctionnement, et ce que la voyance peut nous apporter ou non.
    Vous dîtes : " je ne suis pas voyant malheureusement !", et je vous comprend ! C’est parce que j’ai conscience de cette chance immense que j’ai d’avoir certaines facultés, qu’il me tient tant à coeur de les partager avec les lecteurs !
    Et aussi que nous avancions ensemble, que nous partagions tout cela plutôt que de garder cette frontière voyant/consultant.

    Car si nous voulons aider, (je pense), le mieux est de permettre au consultant d’avoir une meilleure connaissance du fonctionnement de ces dons, car un don est fait pour donner !

    Vous voyez cher Régis, je suis peinée non pour moi, mais pour le peu d’intérêt que l’on peut accorder à des signes qui nous viennent d’en haut.
    Cela répond peut-être à votre question ( très intéressante ).
    Oui je pense que toutes les informations sont disponibles dans l’univers, et des récepteurs/antennes paraboliques nommés médiums peuvent en capter des bribes.

    Par contre j’ai constaté pour ma part que l’on ne nous permet pas d’avoir accès à tout (heureusement), il y a parfois des barrages qui sont mis pour que l’on ne bouleverse pas l’ordre des chose ( c’est ce que j’en ai déduis).
    Et par ailleurs, pour être un medium vraiment "réceptif", il faut tout simplement être vraiment à l’écoute de l’autre.
    Un don seul ne sert à rien, si l’on a pas le désir naturel d’épauler son prochain.

    En ce qui me concerne je suis née avec ce don (il m’a fallu très très longtemps pour comprendre que les autres ne voyaient pas comme moi !), et j’ai grandi dans un contexte qui ne pouvait que me sensibiliser aux autres.
    Une maman aide-soignante, et un papa chef pompier bénévole. Donc des drames en tout genre, décès de personnes agées, accidents mortels de jeunes adolescents, disparitions de personnes, meurtres, suicides, et feux de forêt aussi bien sûr, ont conditionné ma famille entièrement tournée vers les autres, au détriment de notre propre famille. Ce qui ne m’a absolument pas traumatisée, au contraire, mais fait prendre conscience que nous ne devons pas nous contenter de vivre notre propre vie, mais se tourner vers les autres.

    Excusez-moi Régis je vous fais la version longue, mais c’est nécessaire pour vous répondre sur l’origine de ces visions.
    Donc pour ce qui est des capacités :
    > il y a le don dès la naissance, la sensibilité du medium par son vécu (qui l’ouvre aux autres et à la détresse humaine) , et puis quelque chose d’autre qui ne s’explique pas, qui fait que l’on "sait" que cela fait parti de soi.

    Et pour ce qui est du déclenchement des visions, c’est encore autre chose !

    je crois que beaucoup de mediums pourraient vous dire comme moi que leur principal "déclic" est survenu lors d’un drame vécu. Personnellement mon don a toujours été là , mais en fonction passive si on peut dire, et il est passé en fonction active quand j’ai perdu ma grand-mère adorée dont j’ai senti la mort la veille (du coup j’ai pu lui dire au revoir en bonne et dû forme et rédiger à l’avance un poème en son honneur que j’ai lu deux jours plus tard à l’église !).

    Donc une fois ce déclic fait, c’est une longue traversée du désert pour le "medium" qui ne comprend pas qui il est, ni o il va et ce qu’il va bien pouvoir devenir dans cet "état" là . Pour vous donner une idée, j’ai eu ce déclic à 17 ans, et c’est 7 longues années plus tard que j’ai commencé mon activité de medium "pro". Beaucoup de solitude donc (on ne peut pas vraiment parler de ça à grand monde quand on a 17 ans), mais avec un effet très positif, une grande recherche intérieure, une connection avec un autre monde qui nous envoie des informations, et qui nous apprend des choses, pendant que tout le monde autour de soi ne voit rien et se contente de vivre sa vie ! ( Ce qui est légitime !).

    Une fois ce déclic fait, la longue recherche intérieure établie, là "on" vous annonce que c’est le moment pour vous de vous lancer. En gros, vous pouvez faire tout ce qui est humainement possible, on ne vous laissera aucune chance de faire autre chose que partager votre don. C’est ce qui m’est arrivé pour ma part, voulant vivre ma vie, on m’a ouvert de (très) grandes portes sur des choses que je devais connaître (je parle sur un plan professionnel), j’ai donc cotoyé des lieux et des gens considérés "importants", ce qui m’a permis de voir à quel point il y a un manque d’humanité effrayant à ce niveau-là ( le système embourbé dans son propre système ). Donc suite à cela je me suis bien sûr tournée vers ce pour quoi je suis faite, à 24 ans, et à partir de là le destin ne m’a plus permis de changer de route ( catastrophe sur catastrophe les fois o j’ai voulu arrêter tant c’était dur par moments) .

    Voilà Régis ! Ces quelques lignes (loin d’être suffisantes) pour vous dire un peu comment je vois l’origine de ces visions.
    Il faut avoir le "terrain" pour, (avoir le coeur tournée vers les autres et avoir été sensibilisé de façon super organisée , rires !), et puis pour le reste ce sont "eux" qui décident ou non de nous donner les clés de certaines choses.
    Ceci n’est que mon expérience bien sûr, mais je pense qu’il y a quand même une question de choix de certaines personnes, car tout le monde n’est pas à même d’accepter, supporter et affronter la lourdeur de la tâche.

    Juste un mot sur la façon dont je reçois les informations, en ce qui me concerne je n’ai jamais choisi de voir les choses par moi-même, on me les montre et on me les dit, et on me dit de vous dire ce que j’ai entendu.
    Tant que je ne transmet pas ce que j’ai entendu, je suis oppressée et d’autres informations envahissent ma tête.
    Je n’ai donc pas le choix, et je ne l’ai jamais eu.

    Maintenant oui, en effet, quand on vous met une image sous les yeux, une odeur sous le nez, un bruit et des mots dans les oreilles, une émotion forte de tristesse ou autre dans le coeur, que vous sentez soudainement bousculé par une foule sortie de nulle part, il n’est pas très facile de devoir ensuite comprendre, tout seul : quand comment qui pourquoi o et dans quelles conditions. (!!!).

    C’est pourquoi je suis si heureuse de partager cela avec les mediums et lecteurs que cela intéresse sur le journal de demain.

    J’espère avoir un peu répondu à votre question passionnante, bien qu’il faudrait une vie pour la développer !

    Bonne journée

    Céleste

  • réponse à Indigo - 25 avril 2007 10:55, par Céleste

    je pense que toutes les personnes qui suivent mon implication sur le journal de demain ont pu remarquer mon investissement avec passion sans demande de quoi que ce soit en retour.
    Quand je parle d’attaques je ne pense pas me tromper pour certains, je ne parle pas de tout le monde bien sur, et il est possible que je me sois sentie légèrement agressée quand même par certains messages.
    Il y a des messages qui n’ont pas été publié compte tenu de leurs contenus, et j’ai reçu certains mails dont je n’ose même pas vous faire part.
    J’ai été insultée à proprement parler, et de manière violente, simplement parce que j’ai fais une erreur de voyance.
    Donc dans la même journée, quand je reçois tout cela, sachant le coeur que je mets dans mon travail, alors oui je peux perdre patience et être exaspérée que l’on survole les choses, juste en passant en courant d’air.
    Savoir qui a tort ou raison ne m’intéresse pas.
    Ce qui m’intéresse c’est comprendre mes perceptions et leur fonctionnement, car j’ai senti ce que j’ai senti, mais je l’ai mal transmis dans la réalité.
    Ce serait gentil à vous de ne pas confondre manque d’humilité, et exaspération.
    Céleste

  • emeutes sur le long terme - 24 avril 2007 22:41, par billou

    Vos dernières prédictions permettent de relire d’une autre manière vos premières prédictions. Je me demande si cela voudrait dire que la déclaration de Le Pen que vous attendiez avant le 1er tour se ferait sans doute le 1er mai jour de Jeanne d’Arc. Je sais combien la situation dans le temps est très difficile dans le domaine de la voyance.

    Merci en tout cas pour vos prédictions.

  • une confirmation..... - 24 avril 2007 22:26, par Eric.

    Le scénario catastrophe de Jean-Christophe Lagarde

    22/04/2007 - © Le Point.fr - Rubrique coordonnée par Irène Inchauspé
    "En 2002, la fête était à la Bastille, en 2007 ça se passera dans les cités." Propos de Jean-Christophe Lagarde, député maire UDF de Drancy (Seine-Saint-Denis), et soutien de François Bayrou. Il s’attend à une flambée de violence dans son département le soir du 6 mai, si Nicolas Sarkozy est élu. Si tel était le cas, prédit-il encore, cela se traduirait par un raz-de-marée de la droite aux législatives.

    Voilà qui va dans le sens des ressentis.

  • Ce que vous prenez pour des attaques ne sont que des interrogations légitimes de personnes qui vous ont suivi et se sont intéressés à vos prédictions. C’est une chose dont vous devriez avoir conscience tout comme la responsabilité qui vous incombe lorsque vous annoncez péremptoirement des évènements qui ne sont que de l’ordre du ressenti. Respectez-donc ces réactions si vous êtes dans une démarche authentique de recherche, et acceptez la critique aussi dure qu’elle puisse vous paraître aujourdh’hui : la méthode et l’humilité sont les seules façon d’apprendre !

    Avec toute ma compassion,

    Indigo

  • Chère Celeste

    il est vrai que vous avez une activité à risques, puisque non conforme à un l’esprit rationnel. Des réactions de rejet ou simplement des critiques étaient prévisibles tant cette élection passionne les foules. Et les erreurs de jugement sont souvent montrées du doigt (se rappeler les faux pronostics des sondeurs en 2002 utilisant pourtant des méthodes mathématiques).

    La voyance n’est pas une science exacte, sinon elle serait remboursée par la sécurité sociale...

    Sans être voyant moi même (malheureusement), j’imagine qu’interpréter des flashs, des mots-clés, est très délicat puisqu’il faut faire une synthèse. Un peu comme traducteur qui devrait retranscrire un texte mais ne disposant que d’une page sur 2.
    Je ne pense pas que vous vous leviez le matin en vous disant :"Tiens je vais voir comment seront les élections"

    Le pen n’est pas au second tour, mais vous avez raison sur le fait que beaucoup de ses idées ont été reprises par NS.
    Idéologiquement il fut très présent. Il y avait même beaucoup de gens autour de moi pour penser qu’il passerait le 1er tour !

    Je vous pense sincère et vous encourage à continuer.

    J’aurai une question d’ordre "technique". Avez vous une idée de l’origine de ces visions ?
    Pensez vous comme Edgar Cayce que toutes les informations sont disponibles dans l’univers et que vous ayez l’aptitude à en piocher des bribes ?

    Cordialement

    Régis

0 | 10 | 20 | 30 | 40

Mots-clés associés



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2019 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.90
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2