Disparition de Maelys - Un lien entre le centre de la France et les protagonistes de l’affaire ?
Article mis en ligne le 22 novembre 2017

par Valérie2
logo imprimer
Noter cet article :
3 votes

- Dépêche de Valérie
- Enregistrée le 22 novembre 2017
- Source : Flashes / Médiumnité

Les jours précédant la rentrée des classes (Hélas je n’ai pas noté sur mon agenda !! Et je le regrette !), en pleine nuit je suis réveillée par un coup que je ressens sur le thorax et là une scène se déroule devant moi :

1 / Il fait jour, c’est le jour du mariage. Je vois Maelys face à une personne adulte, cette personne est bien plus grande qu’elle et je ressens physiquement un coup, ce coup est porté sur le thorax.
Une main qui pousse sur le thorax de la petite, qui la fait reculer. Elle est intimidée et je vois ce même adulte remuer son index devant elle comme si cette personne la grondait.

Ensuite, je ressens un lien avec des chiens.

Ensuite, on me montre l’arrière d’une voiture et je remarque des barres de toit aussi.

Ensuite, je vois un homme brun (il est jeune entre 25 et 35 ans ), ce qui me frappe ce sont ses yeux, comment dire, il fait les gros yeux comme s’il était surpris ou des yeux comme exorbités, pas facile à décrire. Cet homme se situe debout, derrière la portière coté droit si on se place derrière le véhicule, je ne vois que sa tête et légèrement le cou qui dépassent du dessus de la portière.

Ensuite, on me montre un pas-de-porte en pierre, arrondi et usé par le temps. Je sens que je suis tirée vers l’arrière, on me traine et l’endroit où je suis est sombre, ça ressemble à un bûcher à bois ou débarras, il y a de lumière mais elle est comme tamisée et orangée ; je vois un homme avec une casquette dans la soixantaine qui se tient devant l’enfant. Pas de bonnes intentions.

J’entends cette petite appeler " Maman !!"

Ensuite ce qui m’a bouleversée : j’ai vu un adulte (Pas de visage montré, je vois sa silhouette de profil, je sens que c’est un homme (énergie masculine) qui porte une jeune fille cheveux longs (car ils pendent), dans ses deux bras tendus, je remarque que la tête de cette petite se balance de gauche à droite. Cet homme se dirige vers un endroit :
on me montre une étendue d’eau, pas claire, foncée, sale et je perçois aussi des arbres et buissons. J’ai aussi la sensation qu’il y a une voie ferrée pas très loin.

2 / Dans un deuxième temps, quelques jours suivant ce que je viens de voir et ressentir voici ce que je vis : comme si c’était moi cette petite fille car je le vis : dans ce deuxième épisode, c’est comme si on me donnait des détails de l’ensemble de l’affaire :

- Je suis recroquevillée sur moi-même, tête baissée entre mes genoux, assise par terre. Je vois mon habit blanc et je suis pieds nus.
- Je me rends vite fait compte que j’ai froid, je grelotte et je peux sentir de l’eau sur moi comme s’il pleuvait sur moi. J’ai collé contre moi comme une boule de draps qui me sert de doudou.
- Puis, je lève la tête car j’entends des voix. A cet instant, je me rends compte aussi que je suis dans une rue, passante. Je vois une femme qui semble me voir car elle me fixe. Elle a les cheveux courts couleur blonde, soit décolorés ou pas , elle a entre 50 et 60 ans. La sensation que j’éprouve à cet instant est étrange, car on dirait qu’elle me voit et sait quelque chose. Elle me fixe.

Autour de cette femme qui me regarde longuement, on me montre des gens (ils connaissent cette femme) (adultes et enfants dont l’un, m’appelle car j’entends "Maelys") comme s’ils avaient passé ensemble une soirée et qu’ils se disaient au revoir et j’entends même une phrase en claire audiance "les voisins au bout de la rue, ils en font du bruit avec leurs chiens" !
Un autre détail aussi que j’ai failli oublié : un arrêt de bus.

Puis d’un seul coup, j’ai la sensation de descendre, de tomber et je perçois un parking et j’ai cette sensation que je vais m’en aller ailleurs, qu’on m’emmène ailleurs.

3/ Dans ce troisième "épisode"
On me montre la carte de France.
On me montre l’Est de la France, le département d’où la petite a été enlevée.
Ensuite, mon esprit se met comme à voyager, il part de l’Isère et il me montre un trajet. C’est-à-dire que le trajet se dessine, on me montre que ce trajet se dirige vers le centre de la France légèrement en diagonale, pour se diriger vers le centre de la France, j’ai en pensée "Le plateau des milles vaches ", le mot champignon, et le chiffre 63. Aussitôt, je pense à 64 en me disant "je sais quel département a le chiffre 64 mais le 63 alors là je l’ignore et je me dis que j’irai voir demain sur Internet", donc le chiffre 63 me dis-je est bien celui d’un département.
Ensuite dans la foulée, je reçois plein d’images que je vais vous énumérer et décrire dans l’ordre :

- Je suis au pied d’une tour ronde en pierre Pierre grise ? Mon souvenir est flou, désolée, elle ressemble plus à une tourelle car elle est moins large que celles des châteaux forts, cette tourelle a une porte soit bleue ciel ou blanche (peinture). Par rapport à cette tourelle, aussi, il me semble que je perçois le chiffre 22 (J’ignore ce que cela peut signifier ? Un numéro de rue ou autre chose ?).
Ensuite, je me retrouve au "cul" de cette fameuse voiture citée plus haut, je dis cette fameuse voiture car je la reconnais dans son ensemble, il y a quelqu’un (à cet instant il est seul) qui sort du coffre des "trucs" qui peuvent servir à cacher, recouvrir genre plastiques ou draps ; en effet cette personne se rend au bord d’une étendue d’eau genre mare à l’eau très sombre et sale (comme je vous ai racontée plus haut aussi, ça ressemble à la première scène que j’ai vue !!!). Et cette personne utilise ces "trucs" pour recouvrir au niveau du sol. La scène précise que c’est au bord de l’eau. Pas dans l’eau. Il y a aussi tout près des arbustes ou des buissons, arbres.

- Ensuite, c’est comme si mon esprit voyageait et je me mets à contourner la voiture et je vois un couple à l’intérieur, une femme aux cheveux longs et un homme ; je ressens une complicité. Ils se parlent chuchotant presque, j’ai entendu quelque chose que j’ai hélas oublié !!!
Puis ensuite, je me dirige vers un portail gris foncé, genre portail en alu, coulissant et on me montre également un interphone. Je note que c’est neuf, et cela me fait penser à une propriété bien entretenue et de surcroît avec des moyens financiers.

Voilà donc l’énumération de ce que j’ai perçu et je me demande si toutes ces perceptions sont comme des indices qui détermineraient un lieu géographique. L’endroit où elle serait hélas enterrée. Car le lendemain matin, forcément, j’ouvre mon ordinateur, le plateau des Milles Vaches se situe bien au centre en Corrèze et le chiffre 63 est le numéro du département du Puy de Dôme !!!

Je rajouterai à mon récit que 2 jours avant que ses parents apparaissent avec le lâcher de ballon à la télévision, j’avais reçu l’information comme quoi son anniversaire arrivait et qu’elle aimait le foot !!! J’ai aussi vu que des larmes coulaient sur son visage, car elle ne pouvait pas faire de foot et prendre le bus du club (je la vois assise dans un bus à coté d’un petit garçon et un adulte accompagnant ou entraîneur assis en face d’eux et ses larmes coulent... )

Et si on la cherchait au mauvais endroit ? Il y aurait-il un lien entre le centre de la France et les protagonistes de l’affaire ???

Qu’un jour on te retrouve ma petite Maelys.


Forum
Répondre à cet article

11 Messages

0 | 10



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2017 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.60