Bandeau
Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition
"Le Journalisme d’intuition"

Fusillade dans un établissement universitaire
Article mis en ligne le 7 janvier 2008

par Celtika (Céleste)
logo imprimer

- Dépêche de Celtika
- Enregistrée le 7 janvier 2008
- Source : Rêve
- Délai / saison : (Fort) Très proche

J’ai fait un rêve la nuit dernière, au matin du 6 janvier, évoquant une fusillade dans ce qui me semble être un établissement scolaire.

Précisions :

- Je me trouvais dans le corps d’une des personnes victimes de la fusillade vécue depuis l’intérieur du bâtiment.

- La première chose que je remarque, est que les personnes présentes dans le bâtiment sont assez jeunes, mais semblent avoir dépassé l’adolescence, donc je dirais plus de 18 ans.

- Il règne un esprit studieux, il y a de nombreux couloirs, des livres, beaucoup de superficie, cela me ferait donc penser a priori àun établissement universitaire.

- A un moment précis du rêve, au moment de la prise d’otage, j’ai eu la sensation que l’on se trouvait dans une pièce particulière, telle une bibliothèque ou une salle de lecture.
Celle-ci devait se trouver proche de la cafétéria, ou alors j’ai le souvenir de la cafétéria pour une raison que j’ignore mais qui m’a marquée (peut être l’heure du repas de midi ?)

- Pendant toute la durée du rêve, je me trouve avec une amie qui m’accompagne.
Je ne peux pas voir qui je suis, mais je la vois elle :
Des cheveux noirs, longs et frisés ou ondulés, une apparence très soignée, une origine du moyen-orient.
Je me souviens la voir très effrayée, la voir pleurer, et devoir la rassurer car elle faisait des crises d’angoisse.

Concernant le preneur d’otages :

- Il s’agit d’un homme blanc d’environ 1,85, cheveux courts chatains foncés, les yeux bleus-gris, une peau claire.
Belle allure, vêtu en jean de la tête au pied il me semble.

- Il paraît plus âgé que la moyenne, et aussi plus torturé.
Il se montre très séducteur avec de nombreuses jeunes femmes, il met en confiance, il sait bien parler et "faire le beau".

Concernant le lieu :

- Le seul indice que j’ai pu entrevoir, est que tous ces jeunes ont la possibilité de se changer en maillot de bain pour partir se baigner après les cours sur une plage non loin de là.

Donc, un état où il doit faire suffisamment beau avant l’été pour se baigner, et une situation de l’établissement àquelques kilomètres de l’eau.

D’ailleurs, le preneur d’otage a l’habitude d’inciter des jeunes femmes a venir se baigner avec lui, il se montre très insistant pour les inciter àse détacher du système scolaire.

Concernant la prise d’otage :

- Cet homme se retrouve donc armé, j’ai le souvenir d’une arme couleur noire il me semble.
Il est en pleine panique, je crois qu’il ne sait pas vraiment ce qu’il fait, et qu’il a un peu perdu la notion de la limite entre réalité et fiction.
Il panique, ne sait pas vraiment ce qu’il compte faire, ce n’est qu’un homme perdu qui a raté sa vie, et qui erre (du moins c’est ce qu’il pense).

Ce n’est pas nécessairement la première fois qu’il vient avec cette arme sur lui, et ce matin-làil n’avait pas nécessairement décidé de l’utiliser, ce jour-làplutôt qu’un autre.
Il aurait très bien la garder sur lui, sans l’utiliser, et rester ainsi encore une journée. Mais il aurait de toute façon, un jour ou l’autre, finit par l’utiliser, par défi contre lui-même.

- Au moment où il sort l’arme, et rend prisonniers de cette pièce ceux qui s’y trouvent, il effraie ces gens , mais il se fait peur àlui-même, il a terriblement peur !
A vrai dire, il ne sait pas ce qu’il fait, et ne sait pas ce qu’il va faire la seconde qui suit.

Concernant les victimes :

- J’ai été très marquée de me souvenir de la notion du nombre de victimes qui sont tuées. C’est un chiffre qui se situe entre 5 et 10, j’aurais tendance àressentir le 7.. ou 6/7.

- En ce qui concerne la personne dans laquelle je me trouve dans le rêve, c’est une jeune femme, pas plus de 22 ans je dirais. Elle fera tout ce qu’elle peut pour dialoguer avec le preneur d’otage et sauver la situation. Mais il me semble bien qu’elle reçoit une balle dans la poitrine.

Ce n’est pas un détail très agréable, mais je me souviens très bien du moment où il finit par lever son bras pour tirer :
Il ferme presque les yeux par la peur de ce qu’il va faire, lève le bras vers les jeunes, et commence àleur tirer dessus d’un bout àl’autre de la pièce, presque méthodiquement.

- Le nombre de tués aurait pu être bien plus élevé, mais il y a une intervention qui se produit avant plus de dégâts.

- Compte tenu que j’ai reçu cette information sous la forme du rêve, je pense que l’événement est relativement proche dans le temps :
- Un jour, une semaine, un mois, deux mois.


Forum
Répondre à cet article

4 Messages

  • The Associated Press - 15/02/08 à04:01:18 - 677 mots

    Monde

    Fusillade sur un campus universitaire de l’Illinois : six morts dont le tireur

    Un homme armé a ouvert le feu dans un amphithéâtre de la Northern Illinois University (Nord) jeudi, tuant cinq étudiants et faisant 16 blessés, avant de se donner la mort, selon le président de l’établissement et les autorités.

    Le tireur a tué quatre femmes et un homme lors d’un "bref assaut" qui a créé des scènes de panique dans l’amphithéâtre, a déclaré le président de l’université John Peters. Quatre des décès ont été constatés sur le lieu du drame, alors que deux personnes sont mortes àl’hôpital des suites de leurs blessures, a-t-il ajouté.

    Selon M. Peters, le tireur était un ancien étudiant en sociologie de l’université, mais il n’était pas actuellement inscrit dans l’établissement, qui accueille 25.000 étudiants et est situé àune centaine de kilomètres de Chicago.

    Le chef de la police du campus, Donald Grady, a précisé qu’il était muni d’un fusil et de deux pistolets. On ignorait ce qui a motivé son acte.

    Le président de l’université a déclaré que des témoins, des étudiants qui assistaient àun cours de géologie, ont vu un homme vêtu de noir surgir de derrière un écran àl’avant de l’amphithéâtre et ouvrir le feu avec un fusil, vers 15h heure locale. Le tireur s’est ensuite donné la mort.

    Selon le chef de la police, les premiers éléments indiquaient que les tirs ont duré pendant "moins de deux minutes".

    Un hôpital local avait déclaré plus tôt avoir pris en charge 17 blessés dont trois graves. Selon la porte-parole de l’hôpital de Kishwaukee, Theresa Komitas, un des blessés a succombé àses blessures. Six autres ont été héliportés vers d’autres établissements dans un état critique, dont une femme blessée àla poitrine et deux autres personnes blessées àla tête. Un de ces blessés, un homme, est décédé dans un centre médical de Rockford, selon un responsable.

    Lauren Carr, qui était assise au troisième rang de l’amphithéâtre, a déclaré avoir vu le tireur entrer par une porte àdroite de l’estrade àl’avant de la salle, pointant un fusil droit devant lui.

    "Personnellement, j’ai rampé àmi-hauteur de la rangée", a déclaré cette étudiante de 20 ans. "Je me suis dit que je pouvais me lever et m’enfuir, ou mourir ici".

    Un autre témoin, George Gaynor, a déclaré au journal étudiant "Northern Star" que le tireur était un "homme blanc et maigre portant un bonnet". Il a décrit la terreur et le chaos qui ont régné dans l’amphithéâtre lorsque le tireur a ouvert le feu.

    "Une fille a été touchée àl’oeil, un gars a été touché àla jambe", a-t-il témoigné quelques minutes après la fusillade.

    Un troisième témoin, Edward Robinson, a quant àlui affirmé que le tireur semblait cibler ses victimes.

    "C’était presque comme s’il savait qui il voulait toucher", a-t-il déclaré. "Il savait qui et où il voulait tirer".

    Tous les cours ont été annulés pour jeudi et vendredi et les 25.000 étudiants ont été invités àappeler leurs proches pour les rassurer.

    Le campus avait été fermé une journée en décembre en raison de la découverte de menaces assorties de références àdes précédentes fusillades. La police avait estimé qu’il n’y avait pas de menace immédiate et l’université avait repris ses activités.

    La fusillade de jeudi est la quatrième en une semaine dans des établissements scolaires aux Etats-Unis.

    Le 8 février, une étudiante a tué deux consoeurs àBaton Rouge, en Louisiane, avant de se donner la mort. A Memphis, dans le Tennessee, un adolescent de 17 ans est accusé d’avoir grièvement blessé par balles un autre lycée, alors qu’une victime de 15 ans dans un lycée d’Oxnard, en Californie, se trouve dans un coma dépassé. AP

    Comparaisons :

    - Le nombre de victimes :
    " six morts dont le tireur "

    > "J’ai été très marquée de me souvenir de la notion du nombre de victimes qui sont tuées. C’est un chiffre qui se situe entre 5 et 10, j’aurais tendance àressentir le 7.. ou 6/7."

    - L’âge du tireur :
    " le tireur était un ancien étudiant en sociologie de l’université, mais il n’était pas actuellement inscrit dans l’établissement "

    > " Il paraît plus âgé que la moyenne, et aussi plus torturé."

    - L’apparence du tireur :
    " le tireur était un "homme blanc et maigre portant un bonnet".

    > " Il s’agit d’un homme blanc d’environ 1,85, cheveux courts chatains foncés, les yeux bleus-gris, une peau claire.
    Belle allure, vêtu en jean de la tête au pied il me semble."

    voir photo du tireur ici

    - le procédé du tireur :
    " Un troisième témoin, Edward Robinson, a quant àlui affirmé que le tireur semblait cibler ses victimes.
    "C’était presque comme s’il savait qui il voulait toucher", a-t-il déclaré. "Il savait qui et où il voulait tirer
    "."

    > " Ce n’est pas un détail très agréable, mais je me souviens très bien du moment où il finit par lever son bras pour tirer :
    Il ferme presque les yeux par la peur de ce qu’il va faire, lève le bras vers les jeunes, et commence àleur tirer dessus d’un bout àl’autre de la pièce, presque méthodiquement."


    - une menace qui était déjàprésente :
    " Le campus avait été fermé une journée en décembre en raison de la découverte de menaces assorties de références àdes précédentes fusillades. La police avait estimé qu’il n’y avait pas de menace immédiate et l’université avait repris ses activités."

    > " Ce n’est pas nécessairement la première fois qu’il vient avec cette arme sur lui, et ce matin-làil n’avait pas nécessairement décidé de l’utiliser, ce jour-làplutôt qu’un autre.
    Il aurait très bien la garder sur lui, sans l’utiliser, et rester ainsi encore une journée. Mais il aurait de toute façon, un jour ou l’autre, finit par l’utiliser, par défi contre lui-même."


    - la femme blessée àla poitrine :
    " dont une femme blessée àla poitrine "

    > " Je me trouvais dans le corps d’une des personnes victimes de la fusillade vécue depuis l’intérieur du bâtiment (...)
    En ce qui concerne la personne dans laquelle je me trouve dans le rêve, c’est une jeune femme, pas plus de 22 ans je dirais. Elle fera tout ce qu’elle peut pour dialoguer avec le preneur d’otage et sauver la situation. Mais il me semble bien qu’elle reçoit une balle dans la poitrine."


    - D’autres fusillades la même semaine :
    " La fusillade de jeudi est la quatrième en une semaine dans des établissements scolaires aux Etats-Unis.
    Le 8 février, une étudiante a tué deux consoeurs àBaton Rouge, en Louisiane, avant de se donner la mort. A Memphis, dans le Tennessee, un adolescent de 17 ans est accusé d’avoir grièvement blessé par balles un autre lycée, alors qu’une victime de 15 ans dans un lycée d’Oxnard, en Californie, se trouve dans un coma dépassé. AP"

    > Cela explique probablement que j’ai perçu des éléments concernant ces autres fusillades, dans le même rêve (notamment pour la cafétéria).

    - Les statistiques sur les fusillades en établissements scolaires :

    > il ya beaucoup de fusillades aux usa.
    Cependant, les fusillades de cette importance, dans une université,sont bien plus rares .

    La dernière aux usa, remonte àAvril 2007 (presque un an)en Virginie.
    Celle d’avant, remonte àseptembre 2006, en Viriginie de nouveau.
    Celle encore avant, àOctobre 2002, en Arizona.

    J’ai reçu le rêve pour la fusillade de la Northern University le 7 janvier 2008, elle s’est produite le 15 février 2008.

    Veuillez cliquer ici pour consulter la liste des principales fusillades en établissement universitaire aux usa.

    Voir en ligne : Fusillade sur un campus universitaire de l’Illinois : six morts dont le tireur

  • Quatrième fusillade en une semaine aux USA - 15 février 2008 01:12, par Celtika

    Amériques

    Fusillade sur un campus universitaire de l’Illinois : un mort, au moins quinze blessés

    AP | 15.02.2008 | 00:37

    Un homme armé a ouvert le feu dans un amphithéâtre de la Northern Illinois University (Nord), blessant au moins 15 personnes avant de se donner la mort, selon les autorités.

    Des responsables de l’université ont affirmé que le tireur s’était donné la mort. Plus tôt, le lieutenant Gary Spangler, de la police de DeKalb, avait affirmé au journal étudiant "The Northern Star" que l’homme avait été abattu.

    "La police du campus affirme que le danger est terminé. L’homme armé ne constitue plus une menace", rapporte sur son site internet l’université, située àune centaine de kilomètres de Chicago.

    A l’hôpital de Kishwaukee, la porte-parole Theresa Komitas a déclaré àla chaîne de télévision WLS que 17 blessés avaient été pris en charge, dont trois sérieusement touchés. Elle a assuré n’avoir pas connaissance de décès parmi les victimes arrivées du campus.

    Les tirs ont eu lieu vers 15h, pendant un cours. Des témoins rapportent avoir vu un jeune homme armé d’un fusil et d’un pistolet.

    Tous les cours ont été annulés pour jeudi et vendredi et les 25.000 étudiants ont été invités àappeler leurs proches pour les rassurer.

    Le campus avait été fermé une journée en décembre en raison de la découverte de menaces assorties de références àdes précédentes fusillades. La police avait estimé qu’il n’y avait pas de menace immédiate et l’université avait repris ses activités.

    La fusillade de jeudi est la quatrième en une semaine aux Etats-Unis.

    Voir en ligne : Fusillade sur un campus universitaire de l’Illinois : un mort, au moins quinze blessés

  • une autre fusillade d’étudiants, en Louisiane - 12 février 2008 03:01, par Celtika

    Voici la partie de ma prédiction qui était manquante pour les comparaisons :

    Concernant les victimes :

    - " J’ai été très marquée de me souvenir de la notion du nombre de victimes qui sont tuées. C’est un chiffre qui se situe entre 5 et 10, j’aurais tendance àressentir le 7.. ou 6/7.
    En ce qui concerne la personne dans laquelle je me trouve dans le rêve, c’est une jeune femme, pas plus de 22 ans je dirais. Elle fera tout ce qu’elle peut pour dialoguer avec le preneur d’otage et sauver la situation. Mais il me semble bien qu’elle reçoit une balle dans la poitrine."

    Une jeune femme tue deux étudiants et se suicide

    7S7 mise àjour

    Une étudiante a ouvert le feu ce vendredi matin dans un institut technique de Baton Rouge, en Louisiane (sud des Etats-Unis), tuant deux personnes avant de retourner l’arme contre elle, a indiqué la police locale.

    A l’arrivée de la police dans le campus, alertée par une fusillade, "un officier a trouvé trois corps dans une classe. L’un d’entre eux était celui de la personne auteur des coups de feu et il semble qu’elle ait tiré sur deux autres jeunes femmes dans la classe", a expliqué sur CNN le sergent Don Kelly de la police de Baton Rouge. L’étudiante en possession d’une arme "les a tuées toutes les deux avant de retourner l’arme contre elle", a-t-il ajouté.

    Il s’agit de la troisième fusillade en 24 heures aux Etats-Unis et la deuxième dans une école. Jeudi, une enseignante a été grièvement blessée lorsqu’un homme, qui s’est révélé être son mari, a ouvert le feu dans une école primaire de Portsmouth dans l’Ohio (nord) avant de prendre la fuite et de se suicider. L’homme a poignardé puis tiré sur sa femme qui avait demandé le divorce, devant ses élèves de l’école élémentaire Notre Dame de Portsmouth, avait indiqué la police.

    Jeudi soir, cinq personnes, deux policiers et trois fonctionnaires municipaux, ont été tuées lorsqu’un homme a fait irruption et ouvert le feu lors d’une séance du conseil municipal de Kirkwood, dans la banlieue de St Louis (Missouri, centre). Le tireur a ensuite été abattu par les forces de l’ordre.

    Si des fusillades surviennent régulièrement aux Etats-Unis, pays où avoir une arme est un droit constitutionnel, les auteurs sont rarement des femmes, comme c’est le cas àl’institut technique de Baton Rouge. L’an dernier, un étudiant de l’Université de Virginia tech (Virginie, est), avait fait un carnage en ouvrant le feu dans des salles de cour du campus et avait tué 32 personnes, avant d’être abattu. (belga/afp/7sur7)

    - il est fort probable que je sois passée dans le corps des différentes personnes, victimes et auteur.
    La plus marquante étant pour moi, la jeune femme qui a reçu la balle.

    > les deux jeunes femmes abattues sont peut-être celles que je voyais dans mon rêve :

    " Pendant toute la durée du rêve, je me trouve avec une amie qui m’accompagne.
    Je ne peux pas voir qui je suis, mais je la vois elle :
    Des cheveux noirs, longs et frisés ou ondulés, une apparence très soignée, une origine du moyen-orient.
    Je me souviens la voir très effrayée, la voir pleurer, et devoir la rassurer car elle faisait des crises d’angoisse."

    - Cette seconde fusillade s’est produite le 8 février 2008. Toujours La même semaine donc.

    - Nous avons donc, un mois après le rêve,
    - 5 jeunes grièvement blessés, ou tués
    - au sein d’un établissement scolaire secondaire ou universitaire
    - toujours dans un état du sud des états-unis, avec un climat chaud et l’eau pour se baigner
    - tout cela en l’espace de seulement quelques jours.

    Ce qui je pense explique que les différents éléments se mélangent (avec beaucoup d’ingéniosité) dans mon rêve.

    Celtika

    Voir en ligne : Une jeune femme tue deux étudiants et se suicide

  • Un blessé dans une fusillade dans un lycée du Tennessee

    AP - Lundi 11 février, 19h08MEMPHIS, Tennessee -

    Un élève d’un lycée de Memphis (Tennessee) a été blessé par balle lundi matin dans la cafétéria de l’établissement, a annoncé la police. Le tireur présumé, lycéen lui-aussi, a été interpellé.

    La victime est un garçon du lycée Mitchell de Memphis, élève en dernière année, selon Monique Martin, porte-parole de la police de Memphis. Il souffre d’au moins deux blessures par balles et a été hospitalisé dans un état critique.

    "Un lycéen s’est fait tirer dessus par un camarade àla cafétéria lors d’un cours d’éducation physique qui se déroulait dans cette zone", a expliqué dans un communiqué Rita Cooper, porte-parole des services de l’éducation locaux.

    La fusillade est apparemment liée àune dispute entre les deux jeunes survenue au cours du week-end, selon le proviseur Daniel Ware. Le lycée a été fermé.

    C’est la deuxième fusillade dans un lycée de Memphis ce mois-ci. Le 4 février, un élève de 16 ans a été touché àla jambe dans une salle de classe suite àune dispute avec un autre élève au sujet de musique. Il a été légèrement blessé et le tireur a été arrêté. AP

    Voici ce que l’on peut comparer :

    - prédiction date du matin du 6 janvier 2008 : événement produit au matin du 11 février 2008 (donc cette fois 35 jours d’écarts).

    - la notion de fusillade

    - un établissement scolaire

    - universitaire : il s’agit en fait d’un lycée

    - l’âge approximatif des jeunes : " La première chose que je remarque, est que les personnes présentes dans le bâtiment sont assez jeunes, mais semblent avoir dépassé l’adolescence, donc je dirais plus de 18 ans ". > En fait il s’agit de jeunes de dernière année de lycée, donc àpeu près 18 ans ("élève en dernière année")

    - la cafétéria : "Un lycéen s’est fait tirer dessus par un camarade àla cafétéria lors d’un cours d’éducation physique qui se déroulait dans cette zone". Dans ma prédiction j’avais bien cette notion de cafétéria que je tentais d’expliquer :

    > " A un moment précis du rêve, au moment de la prise d’otage, j’ai eu la sensation que l’on se trouvait dans une pièce particulière, telle une bibliothèque ou une salle de lecture.
    Celle-ci devait se trouver proche de la cafétéria, ou alors j’ai le souvenir de la cafétéria pour une raison que j’ignore mais qui m’a marquée (peut être l’heure du repas de midi ?)"

    - la géographie de l’établissement :
    " Le seul indice que j’ai pu entrevoir, est que tous ces jeunes ont la possibilité de se changer en maillot de bain pour partir se baigner après les cours sur une plage non loin de là.
    Donc, un état où il doit faire suffisamment beau avant l’été pour se baigner, et une situation de l’établissement àquelques kilomètres de l’eau."

    > " Memphis est une grande ville portuaire du fleuve Mississippi (voir sur wikipédia). " La ville occupe une superficie de 763 km² dont 40 km² d’eau et est localisée sur la rive est du Mississippi. La ville se trouve sur une élévation surplombant la rivière àouest de l’état du Tennessee ".

    - le nombre de victimes : " J’ai été très marquée de me souvenir de la notion du nombre de victimes qui sont tuées. C’est un chiffre qui se situe entre 5 et 10, j’aurais tendance àressentir le 7.. ou 6/7."

    > il n’est question que d’une victime pour cet événement précis. Cependant il est noté "C’est la deuxième fusillade dans un lycée de Memphis ce mois-ci. Le 4 février, un élève de 16 ans a été touché àla jambe.." . Cela fait deux victimes de fusillade de lycée, dans la même ville, en quelques jours.
    Espérons qu’il n’y en ait pas 6 ou 7 !

    -  " Le nombre de tués aurait pu être bien plus élevé, mais il y a une intervention qui se produit avant plus de dégâts " : a priori pour les deux fusillades, il y a arrestation du suspect.

    - "Compte tenu que j’ai reçu cette information sous la forme du rêve, je pense que l’événement est relativement proche dans le temps :
    Un jour, une semaine, un mois, deux mois
    ".

    > Donc chose très intéressante, avec le "format rêve" cela s’est produit un mois après. Pour l’incendie en Grande-Bretagne ce la nous donnait 12 jours d’écart, nous restons sur du court-terme.

    - Pour tous les autres détails du rêve sur la fusillade, difficile de vérifier, ou de savoir si certains éléments pourraient se lier avec le risque de fusillades encore dans un futur àcourt terme.

    Celtika

    Voir en ligne : Un blessé dans une fusillade dans un lycée du Tennessee

Mots-clés associés



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2018 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2