Bandeau
Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition
"Le Journalisme d’intuition"

Jonathann Daval EST le complice ?
Article mis en ligne le 16 juillet 2018

par pjmj
logo imprimer
Noter cet article :
1 vote

- Dépêche de PJMJ
- Enregistrée le 16 juillet 2018
- Source flash(es)

Alexia Fouillot épouse DavalCe qui est troublant et intéressant dans cette affaire est qu’il n’y a pas eu un seul post concernant le meurtre d’Alexia Fouillot, épouse Daval.
A priori, personne ne semble avoir eu de ressenti, ou bien pense-t-on déjà tout savoir ?

La première fois que quelque chose a sonné vraiment faux, c’est lors des aveux de Jonathann Daval en janvier :
beaucoup de commentateurs ont éprouvé le besoin de dire qu’il avait bien joué, surjoué, la comédie. Cela m’a amené à regarder les images disponibles sur internet, et précisément je ne vois pas qu’il a joué la comédie.

La bienveillance paternelle du beau-père (mais pas de la belle-mère)

Il a le regard de quelqu’un qui a vu ou sait quelque chose de terrible et qui n’a rien pu empêcher. La bienveillance paternelle du beau-père (mais pas de la belle-mère) donne à penser que ce dernier comprend et peut-être sait, mais il est, j’insiste, complètement en dehors de toute cette affaire.

Juste avant la divulgation de la rétractation de Jonathann Daval, au début de ce mois, j’ai éprouvé le besoin de regarder ces images à nouveau, sans doute parce que l’on avait dit qu’il était allé revoir le juge. On disait et on dit encore qu’il avait un complice. Personne ne s’attendait alors à ce qu’il se rétracte et livre une autre version. Il n’est pas dans mon intention de commenter cette nouvelle version, ne serait-ce que pour éviter de mettre en cause l’un ou l’une des participants à la soirée.

Je préfère m’en tenir à l’idée selon laquelle il aurait eu un complice. Là encore, ça sonne faux. Que ce soit imaginaire ou non dans l’esprit de Jonathann Daval, il n’a pas eu de complice, mais, et je pense qu’il a du mal à le formuler, il est le complice. Soit il a été amené à agir pour quelqu’un, auquel cas il a pu apprendre quelque chose (peut-être pendant la soirée) qui l’a amené à tuer lui-même, soit il a été mis devant le fait accompli (quelqu’un a tué), et, sous l’influence de cette personne, il a dû jouer le rôle du complice (transport du corps, etc.).

Précision(s) supplémentaire, détail(s) significatif :

Jonathann Daval

Jonathann Daval a beaucoup de mal à dire ce qui s’est vraiment passé et à convaincre la justice.


Forum
Répondre à cet article

3 Messages

  • Jonathann Daval EST le complice ? - 9 septembre 13:10, par Marie Damotte

    Bonjour à tous,
    Pour moi Jonathann est bien le meurtrier parce que marre d’etre une victime.
    Par contre, tout le monde autour de lui savait ce qu il subissait avec sa femme. Je pense qu’elle lui faisait vivre un enfer et lui devait être soumis malgré lui.
    Ce meurtre a été fait sur une pulsion de ras le bol. L’humiliation de trop.
    Quant au complice je pense plus à un ou des confidents ou des complices passifs de ces scènes d’humiliation que Jonathann subissait. Fort possible qu il en soit devenu fort manipulateur faute de pouvoir se justifier ou se défendre et la médiatisation de cette affaire l a fortement poussé à sur joué. Mais si vous observez lors de la marche blanche, Jonathann serrant les mains autour de lui comme s il cherchait un regard une approbation. Il faut savoir qu’il risque la perpétuité. Donc il a tout intérêt de troubler les événements quitte à se faire passer pour fou.

  • Jonathann Daval EST le complice ? - 28 août 12:27, par pjmj

    L’affaire Daval est beaucoup moins vectrice d’émotions et de sympathie pour les lecteurs de ce site que l’affaire Maëlys, où il était question d’une enfant.
    L’affaire Maëlys pouvait d’autre part se prêter à un jeu de pistes, et on a eu des contributions très intéressantes et riches en termes de ressentis.
    Je suis à ce jour la seule personne à avoir donné un ressenti sur l’affaire Daval sur ce site, et seul un lecteur a donné un "feedback".
    Je vois l’affaire refaire parler d’elle entre octobre et décembre, c’est-à-dire en fin d’année.
    La famille a toute ma sympathie, Jonathann Daval aussi. Ils vivent tous une situation intenable. Soit quelqu’un va parler, soit un enquêteur va trouver quelque chose.

  • Jonathann Daval EST le complice ? - 22 juillet 18:29, par patzi

    Effectivement notre cerveau nous donne à voir ce que l’on veut nous faire voir… Les images montres un beau père précautionneux. Auprès de jonathann et réconfortant. Mais si l’on regarde au travers des images ce n’est pas un soutien moral mais plutot un soutien en vue que Jonathan ne craque pas à dire la vérité. Lors d’une interwiew ou ils sont eux cinq on les voit s’assoir et Jonathann peine à s’assoir ainsi que son beau frère. Et l’ont voit bien le regard de son beau frère lance en direction de jonathann. Il était soutenu pour pas qu’il ne craque et dévoile la vérité. De plus le mari de la soeur d’Alexia a bien dit que c’était lui même qui avait proposé de se rendre à la police le même jour à midi. Je crois que cela a bien intrigué tout le monde que de se rendre à la police 3 heures après l’abscence d’Alexia. Il dit même avoir cherché avec jonathann en voiture vers les lieux ou ils ont retrouvés Alexia. Ne serait ce pas pour se donner un alibi du pourquoi sa téléphonie ou des traces aurait put le trahir… Je pense que l’on a fait croire à Jonathann que s’il se disait coupable il en aurait pas eut pour longtemps cars crime passionel. Et ainsi il protégeait le père de famille. Mais comme il à dut mentir pour protéger la famille d’Alexia le voilà qu’il n’a plus de cohérence . Il s’est vu enfoncé par toute cette famille et là il a compris qu’ilfallait qu’il parle.

Mots-clés associés



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2018 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2