Bandeau
Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition
"Le Journalisme d’intuition"

Le Japon "attaque" la Corée du Nord
Article mis en ligne le 5 septembre 2006

par Celtika (Céleste)
logo imprimer
Noter cet article :
0 vote

- "Dépêche" de Céleste
- Source : Flash
- Rubrique : International
- Délai : (Clair) Moyen terme

J’ai eu, il y a quelques jours, une vision me montrant Tokyo émettant une attaque à l’encontre de la Corée du Nord :

- Il semble s’agir d’un tir de missile ou, du moins, d’une arme aérienne plutôt légère.
- L’attaque est lancée dans un esprit de dissuasion et de prévention.
- D’ailleurs il me semble bien que l’engin utilisé atterrit dans l’eau, soit parce qu’il sera détruit en plein vol par les Coréens, soit parce que le Japon voudra lancer un simple avertissement dans un premier temps.
- La décision de Tokyo sera prise dans l’urgence.

- Suite à cet événement des négociations auront lieu à l’échelle mondiale, en particulier entre trois grandes puissances : Les États-unis, la Russie et la France.
- Il me semble qu’une réunion diplomatique très importante se tiendra en Europe à ce sujet.
- Le débat, qui devrait concerner la seule Corée du Nord dans un premier temps, va rapidement s’étendre à l’ensemble des pays montrés du doigt sur la question de l’armement nucléaire.
- Les négociations seront très longues et fastidieuses, avec de perpétuelles remises en question et de fréquents retournements de situation.
- Cette étape devrait constituer un moment clé dans l’histoire du nucléaire, car cela donnera lieu à un enchaînement d’alliances, fortement instables, entre les grandes puissances.

Je dirais que tout ceci se déroule dans de 3 à 6 mois.


Forum
Répondre à cet article

9 Messages

  • toujours pour le suivi info :

    concernant cette partie : " D’ailleurs il me semble bien que l’engin utilisé atterrit dans l’eau, soit parce qu’il sera détruit en plein vol par les Coréens, soit parce que le Japon voudra lancer un simple avertissement dans un premier temps. " (septembre 2006)

    échec du missile nord-coréen Taepodong 2

    15/10/2007
    Mise à jour : 16:22

    CORÉE DU NORD. L’essai, le 5 juillet, par la Corée du Nord d’un missile Taepodong 2, théoriquement capable d’atteindre le territoire des Etats-Unis, a totalement échoué et le projectile a explosé en l’air à 1,5 km de son point de lancement, selon des sources gouvernementales japonaises citées par les médias. Initialement, les autorités japonaises et américaines avaient rapporté que ce missile à longue portée s’était abîmé en mer du Japon après une course d’environ 640 km. Une analyse plus détaillée du tir a permis de conclure que le Taepodong 2 a explosé en vol 40 secondes après avoir été lancé, alors qu’il se trouvait à seulement 1,5 km de son pas de tir. « Cet échec prouve que la technologie nord-coréenne en matière de missiles est encore immature. Cela prendra probablement encore longtemps avant que la Corée du Nord ne lance un autre Taepodong 2 », a estimé un responsable du gouvernement japonais.
    |

    - Je trouve intéressant d’un point de vue de l’étude des perceptions, de constater que cette partie de ressenti correspondait bien à un élément précis, sauf que je n’avais su le replacer au bon endroit.

    Voir en ligne : échec du missile nord-coréen Taepodong 2

  • Essai nucléaire nord-coréen du 9 octobre 2006 - 11 février 2009 20:51, par Celtika

    Pour la synthèse et le recoupement des infos :

    En rapport avec ceci :

    " Il semble s’agir d’un tir de missile ou, du moins, d’une arme aérienne plutôt légère.
    L’attaque est lancée dans un esprit de dissuasion et de prévention. "

    " Suite à cet événement des négociations auront lieu à l’échelle mondiale, en particulier entre trois grandes puissances : Les États-unis, la Russie et la France. "

    "Cette étape devrait constituer un moment clé dans l’histoire du nucléaire, car cela donnera lieu à un enchaînement d’alliances, fortement instables, entre les grandes puissances."

    Article wikipédia (extrait) :

    "Le 9 octobre 2006, la Corée du Nord aurait effectué son premier essai nucléaire souterrain[1]."

    Réactions internationales
    Ce premier essai nucléaire de la Corée du Nord a déclenché de vives réactions de protestation dans le monde.
    (voir détails en ligne)

    Nations Unies
    Le Conseil de sécurité des Nations unies a voté le 14 octobre à l’unanimité la résolution 1718.

    |

    Maintenant ce qu’il me paraît intéressant d’analyser :

    - Dans ma tentative de retranscrire avec des mots, mes perceptions, j’ai évoqué une action offensive de la part du Japon. Il a bien été question d’un tir de missile marquant un tournant dans l’histoire du nucléaire ( je cite wikipédia : "Après l’essai nucléaire nord-coréen du 9 octobre 2006, la République populaire démocratique de Corée est devenue la neuvième puissance mondiale actuelle à détenir l’arme nucléaire" réf. : http://fr.wikipedia.org/wiki/North_Korea).

    Cependant, à ce jour il n’y a pas eu d’offensive de la part du Japon, j’ai donc deux hypothèses à ce sujet :
    1- cette offensive du Japon aura lieu dans le futur, en réaction à cet événement qui aura été un moteur déclenchant
    2- dans mes perceptions, j’ai peut être été victime d’une confusion, en ressentant effectivement la question d’un tir de missile, l’implication importante de la Corée du Nord, mais en faisant une erreur en retranscrivant mon ressenti sur le Japon. Dans ce cas j’aurais fait une erreur sur l’hypothèse d’une offensive de la part du Japon.

    Voir en ligne : Essai nucléaire nord-coréen du 9 octobre 2006 (article wikipédia)

  • le japon attaque la Corée du Nord - 4 octobre 2006 14:12, par lucide

    on dirait que l’actualité vous donne raison. La Corée du Nord vient d’annoncer qu’elle allait procéder à un essai nucleaire prochainement. Attendons la suite.

  • Article du Nouvel Observateur - 17 septembre 2006 09:23, par Denis

    Le Corée du Nord a toujours été très surveillée. Les satellites espions sont généralement lancés en toute discrétion et le tir nippon est un coup médiatique. Elle ne représente un danger que par la technologie nucléaire dépassée qui pourrait être exportée vers des républiques islamiques plutôt qu’utilisée par son régime stalinien en faillite considéré par beaucoup comme une secte autodestructrice sans désir d’expansion. L’état nord coréen pourrait être militairement anéanti en quelques minutes par les américains en ne laissant aucune possiblité de riposte malgré son armée d’un million d’hommes. Ces derniers veulent surtout éviter un désastre humanitaire et écologique. Le simple renversement de son régime n’engendrerait pas le piège de la guerre civile et de l’incompatibilité culturelle comme au Proche Orient et ce pays évoluerait économiquement comme la Chine et serait rattaché à sa soeur du sud.

  • Le gouvernement japonais ne va pas s’arrêter là - 17 septembre 2006 00:50, par Céleste

    Merci infiniment Jean Suila pour le suivi de cette information qui m’aurait échappée sans votre conscience professionnelle.
    Cet article correspond tout à fait à ma vision, mais le plus important reste à venir.
    Les choses vont vraiment se déclencher dès lors que les renseignements japonais obtiendront le moindre élément prétexte rendant la corée du nord suspecte.
    Du jour au lendemain, une alerte d’urgence sera lancée par les renseignements japonais. Ils argumenteront avoir découvert une grande menace potentielle venant de la Corée du Nord.
    Les arguments avancés sembleront irréfutables.
    La précipitation dont fera preuve Tokyo dans l’estimation du soi-disant danger et les opérations lancées laisseront apparaitre leurs véritables intérêts.
    Nous verrons très vite la volonté réelle du Japon, qui sera d’obtenir un "passe-droit reconnu par les lois internationales" d’agir contre la Corée du Nord.
    De manière plus stricte, le Japon va réussir à bouleverser profondément les textes juridiques afin d’élagir son champ de manoeuvre.
    Le manque de vigueur de la communauté internationale face à cette supercherie fera se révolter bon nombre de porte-paroles du désarmement.
    Malheureusement, les grandes puissances laisseront cette porte s’ouvrir.
    Tout simplement parce qu’elles y gagneront un intérêt encore plus grand.

  • Le Japon met en orbite un satellite espion

    Article du Nouvel Observateur du 11 septembre | 12:40

    "Le gouvernement nippon a confirmé le lancement de la fusée H2A, chargée de surveiller la Corée du Nord qui a procédé récemment à des tirs nucléaires.

    Un satellite espion japonais chargé de surveiller la Corée du Nord, dont le développement nucléaire inquiète le gouvernement nippon, a été mis en orbite lundi 11 septembre. "Le satellite a été mis sur orbite environ 16 minutes après le lancement. C’est un succès", a précisé un porte-parole japonais. Le décollage de la fusée H2A, qui renferme le satellite de renseignement militaire, a eu lieu à 13H35 (04H35 GMT) de la base de Tanegashima, dans l’île de Kyushu (sud), a annoncé l’Agence spatiale nippone (Jaxa).
    Le Premier ministre Junichiro Koizumi, qui assiste au Sommet Asie-Europe (ASEM) à Helsinki, s’est aussitôt réjoui de la nouvelle en prédisant "d’autres succès (japonais) dans le développement de la technologie et de l’exploration spatiales".

    Menace nord-coréenne

    Selon un haut fonctionnaire du bureau du Premier ministre, le déploiement de satellites militaires japonais "vise à assurer notre sécurité et à nous défendre contre certains pays étrangers". Ils "seront aussi utilisés en cas de catastrophe majeure. Ils ne sont pas directement liés aux questions spécifiques de la Corée du Nord et de ses lancements de missiles", a-t-il toutefois tempéré.

    Le satellite est capable d’observer des objets au sol de la taille d’une voiture. Il évoluera sur une orbite polaire à une altitude comprise entre 400 et 600 kilomètres.
    Ses missions de renseignement seront menées à bien en conjonction avec un satellite radar, dont la mise en service est prévue l’hiver prochain.
    Grâce à ce dispositif, les militaires japonais auront la possibilité de surveiller n’importe quel point de la planète une fois par jour.
    Ce lancement intervient alors que le gouvernement japonais se sent menacé depuis juillet par les tirs d’essais nucléaires nord-coréens. Sept missiles balistiques s’étaient alors échoués au large des côtes nippones, provoquant la condamnation de la communauté internationale.

    La défense nippone en question

    En mars 2003, deux satellites espions ont été mis sur orbite. Leur lancement avait été décidé en 1998, peu après le tir par la Corée du Nord d’un missile balistique qui avait survolé l’archipel avant de terminer sa course dans l’océan Pacifique.
    Le satellite lancé lundi aurait dû être mis en service en novembre 2003.
    Mais la fusée H2A chargée de le mettre en orbite avait été détruite après dix minutes de vol en raison d’un important problème technique.
    A la suite de ce revers, la Jaxa avait dû suspendre ses missions durant plus d’un an.
    La menace nord-coréenne a provoqué récemment un débat au Japon sur la nécessité d’une éventuelle révision de la Constitution pacifiste de 1947, afin de permettre au pays de se doter d’une véritable armée capable de riposter en cas d’agression extérieure. Pour le moment, les "Forces d’autodéfense" nippones voient leur rôle cantonné à la défense du territoire au sens strict, sans aucune capacité offensive.
    Initialement prévu dimanche, le lancement de la fusée H2A avait été retardé de 24 heures en raison du mauvais temps."

    Voir en ligne : Source : Article du Nouvel Observateur du 11 septembre

  • Corée du Nord et autres prédictions - 16 septembre 2006 17:34, par Denis

    Les troupes américaines sont positionnées à la frontière des deux Corées et elles seraient les seules à agir en cas de menaces sur les USA ou le Japon. Il est improbable que l’état nippon joue la provocation à cause de sa vulnéribilité en cas de riposte nord coréenne. Je ne me suis pas connecté au site pendant l’été. Les prédictions liées aux menaces terroristes sur la France et la Papauté semblent se concrétiser. Côté vie politique, le spectaculaire virage à droite donne pour le moment raison à ceux qui annoncaient la victoire de Nicolas Sarkozy dans la mesure où la droite de la droite et l’extrême droite n’ont jamais été aussi hautes dans les sondages. Qui vivra verra !!!

  • Réponse au sujet "armée japonaise" - 12 septembre 2006 23:19, par Céleste

    Tout ce que je peux dire selon mon ressenti est que l’action du Japon sera basée sur la peur, et qu’il s’agira de dissuader toute attaque contre ce pays, en particulier venant de la Corée du nord.
    En ce qui concerne l’armée japonaise je n’y connais rien, mais d’après ce que je vois ils n’auront pas de difficultés à légitimer leur "attaque-défense", ce qui pourrait devenir la nouvelle mode parmi certains pays…

  • Armée japonaise ? - 6 septembre 2006 18:46, par François Moyen

    Ce serait vraiment inattendu.
    Depuis sa reddition de 1945, je croyais que le Japon n’était pas autorisé à posséder une armée moderne telle qu’on l’entend…
    Cet article sur Wikipédia fait craindre le contraire.

    En avez-vous d’autres “visions” du problème ?

Mots-clés associés

Dans la même rubrique



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2018 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2