Bandeau
Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition
"Le Journalisme d’intuition"

Législatives 2017 : Ecrasante majorité pour "En Marche"
Article mis en ligne le 14 février 2017

par Nadynela
logo imprimer
Noter cet article :
4 votes

- Dépêche de Nadynela
- Enregistrée le 14 février 2017
- Source : Flashes
- Déliai / Saison : Court terme

Comme je l’avais écrit dans un post précédent, Emmmanuel Macron va être élu président.

J’ai eu la vison suivante : je voyais une carte de France, elle était au trois quart blanche et dans une partie du sud ouest une zone rouge, vers Bordeaux, Bayonne… Quelques points bleus sur la carte mais en majorité que du blanc.

Sur le coup, je n’ai pas compris la signification de cette carte. En fait, je me suis réveillée un matin avec cette carte dans la tête. J’ai compris alors qu’il s’agit des résultats des législatives 2017 et le blanc, c’est le mouvement "EN MARCHE".

Donc, E. Macron va avoir une importante majorité pour gouverner.


Forum
Répondre à cet article

32 Messages

  • Le futur grand dirigeant qui émergera, éventuellement, n’est absolument pas connu maintenant, et à mon sens il émergera dans plusieurs années et dans des conditions similaires en difficultés à celles de De Gaulle, si ce n’est pas dans des conditions bien plus difficiles. Lorsque vous analysez la situation, il faut prendre du recul. Notre pays accuse le coup d’erreurs historiques dont l’antériorité remonte bien à l’ancien régime, et Louis XIV en particulier. Le karma est inexorable, et si la génération soixante-huitarde a su vivre au dessus de ses moyens, les générations suivantes devront remonter la pente. Ou continuer à sombrer, au choix… Je me souviens avoir lu voici une quarantaine d’années un texte o il était question du Grand Monarque, mais aussi d’un très valeureux chef de guerre à ses côtés, que les prophéties ont surnommé Hercule…

  • Mary, vous êtes une très ancienne contributrice, plus ancienne que moi, et j’ai toujours eu le plus profond respect pour vos remarques, toujours très pertinentes et réfléchies.
    "PJMJ je n’ai jamais dit que j’avais raison en écrivant quel le blanc m’avait fait penser à la royauté". Je survole les messages et oublie un peu les contributeurs en tant que personnes. D’autre part, je ne suis pas absolument quelqu’un qui va vous dire que vous avez raison ou tort !
    "Celui est qui a la légitimité pour être le nouveau roi serait le Duc d’Anjou qui est espagnol de mémoire." Merci pour l’info, car mes recherches sur internet sur ce point n’aboutissaient guère !
    "Il me vient une chose à l’esprit, le noir et le blanc ne sont pas tout à fait considéré comme des couleurs au sens premier du mot couleur ; le blanc ne pourrait-il pas représenter le néant ?" Ce sont des éléments de réflexion à prendre en considération. En tous cas, merci de nous rappeler que "le noir et le blanc ne sont pas tout à fait considéré comme des couleurs au sens premier du mot couleur".

  • PJMJ je n’ai jamais dit que j’avais raison en écrivant quel le blanc m’avait fait penser à la royauté. Celui est qui a la légitimité pour être le nouveau roi serait le Duc d’Anjou qui est espagnol de mémoire. Il me vient une chose à l’esprit, le noir et le blanc ne sont pas tout à fait considéré comme des couleurs au sens premier du mot couleur ; le blanc ne pourrait-il pas représenter le néant ? C’est encore quelque chose qui m’est venu à l’esprit en lisant votre poste de 05:03.

  • Un peu d’humour maintenant.
    Avez-vous lu l’article suivant ? http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/pourquoi-le-ps-croit-a-la-victoire-de-marine-le-pen-16-02-2017-2105341_1897.php
    On y lit : « L’alignement des planètes n’a jamais été aussi bon pour Marine Le Pen ».
    J’ignorais complètement que Cambadélis y connaissait quelque chose en astrologie. On attend ses contributions !

  • Pour la couleur blanche, je pense que la dernière fois que l’on a parlé de cette couleur, le "blanc", en politique était en 1969. Le parti communiste à l’époque a refusé d’arbitrer entre un bonnet blanc et un blanc bonnet. La suite de la carrière politique d’Alain Poher a d’ailleurs donné entièrement raison au PCF. Donc tout cela est très mauvais signe.
    La référence à la royauté, pour intéressante qu’elle soit, n’est pas très pertinente, car, pour que royauté il y ait, il faut une figure… Et là il faut vraiment chercher !

  • Je partage votre opinion, Jacques, et c’est une des raisons pour lesquelles je ne me concentrerai pas trop sur tel ou tel acteur de la présidentielle. J’aborde la campagne dans un état d’esprit ludique. Je m’amuse le cas échéant avec des combinaisons de chiffres, qui me donnent telle ou telle configuration, mais je n’ai pas assez de données (heures de naissance par exemple) pour travailler en profondeur. Et je ne souhaite pas les avoir.
    En termes de visions, je vois depuis plus d’an, et cela malgré les visions concernant tel ou tel, une élection d’o sortira un lame duck encore plus boiteux que le président actuel, lequel va prendre du galon dans l’opinion après les élections. En effet, le chaos régnant de plus en plus, le quinquennat Hollande sera considéré rétrospectivement comme une sorte de référence en termes de gouvernance et de gestion de la sécurité…
    On a les références que l’on peut ! Il y aura un tournant en 2020, mais lequel ?

  • Pour moi, aujourd’hui, je me rends compte que les présidentielles et les législatives n’ont plus aucun enjeu réel. Et d’ailleurs l’avis du peuple compte autant que ma première paire de chaussettes. Si vrai changement il y a, ayez conscience qu’il ne fera pas par les urnes. Ceci dit, tout le reste devient parole verbeuse…

  • Nadynela est très crédible, et je respecte et considère sa vision.
    Toutefois, je ne vois Macron dans aucune configuration, et donc je tends à être d’accord avec Ferdu.
    Pour Fillon, je persiste et signe. Il va (devoir) se retirer. Dans la douleur ! J’avais parlé d’une quinzaine, et d’ailleurs il a été ensuite question d’une quinzaine, mais c’est un peu plus longtemps.

  • Macron sera peut être au second tour ( et encore j’ai du mal à le percevoir a cette position ) mais je ne le vois pas élu chef d’état .Donc il ne le sera pas .D’un point de vue rationnel d’ailleurs on peut en douter .Il a commencé à faire des erreurs , exemple la colonisation ( propos mal perçus ) Et ça va continuer .Il ne sera pas élu s’il est toutefois présent au second tour car il apparaîtra au dernier moment trop jeune et inexpérimenté pour "le job ".D’autre part l’électorat populaire de gauche et l’électorat de droite lui manqueront .Quand à avoir une majorité législative composée de stricts inconnus il faut encore moins y compter .

  • Pour Bayrou, je rejoins, pjmj, la réponse est OUI, il sera donc candidat aux présidentielles.

0 | 10 | 20 | 30

Mots-clés associés



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2021 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.91
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2