Bandeau
Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition
"Le Journalisme d’intuition"

MEURTRE D’UNE JEUNE FEMME
Article mis en ligne le 7 février 2007

par Celtika (Céleste)
logo imprimer
Noter cet article :
0 vote

- Dépêche de Céleste
- Enregistrée le 7 février 2007
- Source : Dessin automatique
- Délai / Saison : ?

J’ai reçu des informations par le biais du dessin automatique qui concerneraient le meurtre d’une jeune femme.

- La jeune femme pourrait avoir dans les 24 ans, d’une origine étrangère, et j’ai la lettre A qui la représente.
- C’est une jeune femme posée, toujours souriante, magnifique.

- Elle est mère d’un petit garçon âgé de trois ou quatre ans.
- Le couple qu’elle forme avec son compagnon ne doit pas être plus vieux que cinq ans.

- L’agression se produit lors d’une violente dispute avec son compagnon qui a trop bu.
- Le compagnon est un homme violent, brutal, irresponsable, ce n’est pas la première fois qu’il bat la jeune femme.
- D’ailleurs il a des antécédents judiciaires.

- La famille de la jeune fille a souvent tenté de la convaincre de rompre mais elle ne l’a pas fait, ou peut-être va-t-elle le lui annoncer…

- On me dit précisément que le corps de la jeune femme sera jeté dans un « fleuve ».

- L’homme sera arrêté et ira en prison, en se contenant de dire « je suis désolé » et « elle m’a poussé à bout et j’ai craqué ».

Ci-dessous les deux dessins représentant le couple :




Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • dessin_celeste_art1083.jpg
  • 77.9 ko / JPEG
  • dessin_celeste_art1083_2.jpg
  • 41.7 ko / JPEG
Forum
Répondre à cet article

9 Messages

  • actualité du 16/02/2012. des similitudes. - 2 mars 2012 02:31, par calimero2019

    Le corps d’Adeline Beau, la jeune femme de 26 ans disparue à Béziers depuis samedi, a été retrouvé, jeudi 16 février, dans le gouffre de l’Œil Doux, sur le territoire de la commune de Fleury dans l’Aude.

    Cette découverte a été faite par la police sur les indications de la famille de la disparue et de celles du légionnaire Mansour Larabi, 36 ans. Ce dernier est soupçonné d’avoir tué cette mère d’une petite fille de deux ans et demi, mais reste mutique depuis son placement en garde à vue jeudi matin.

    Dans ce gouffre, situé à une quinzaine de kilomètres de Narbonne, au pied du massif de la Clape, le corps avait été ligoté et placé dans un sac de sport type militaire duquel des pieds dépassaient, a précisé une source judiciaire, soulignant qu’il était immergé dans l’eau et a été sorti par les plongeurs. Affaire à suivre.

  • katoucha - 8 mars 2008 12:09, par Celtika

    Bonjour Jean,

    merci infiniment d’avoir pris soin de suivre cette information, je ne l’avais pas encore vue.
    C’est une nouvelle formidable, la vérité a peut-être une chance de voir le jour !

    Je suis particulièrement troublée par les thèses contradictoires évoquées dans l’article que vous indiquez :

    " Certains éléments pourraient permettre d’étayer la thèse du meurtre. Le sac à main de Katoucha aurait été retrouvé près de la péniche dans laquelle elle logeait, non loin du pont Alexandre III, alors que son corps se trouvait à plusieurs centaines de mètres, près du pont Garigliano. Pourquoi la victime se serait-elle séparée de son sac ? C’est l’une des questions à laquelle l’enquête tente de répondre.

    thèse contradictoire

    En outre, selon la déclaration d’un proche des enquêteurs, parue dans le journal en ligne sénégalais Nettali, de sérieux soupçons pèseraient sur une connaissance du mannequin. Le corps aurait été jeté dans le fleuve trois ou quatre jours après sa disparition, dans la nuit. De plus, il aurait été retrouvé en amont de la Seine alors qu’il aurait dû, logiquement, suivre en aval les courants fluviaux. "

    J’espère de tout coeur que la famille puisse savoir ce qu’il s’est réellement passé ( que j’ai tort ou raison bien sûr).
    Si je me contente de suivre les indications de ma prédiction, cela évoquait un homme mis en prison, donc à suivre.

    Pour information aux personnes susceptibles d’avoir intérêt à considérer cette prédiction :

    - je répète qu’il est important de bien prendre en compte tous les éléments donnés dans la prédiction. Le chiffre 24 entre autres.
    - j’informe que dans des visions plus récentes, l’agresseur s’est tenu accroupi face à Katoucha, alors que celle-ci avait perdu les moyens de maîtrise de ses membres.
    - l’alcool et la drogue, voire de la drogue dans de l’alcool, difficilement détectable, ont joué un rôle essentiel. L’homme coupable a, en la matière, toutes les relations nécessaires dans son entourage.
    - à titre indicatif, je répète ma perception d’un petit garçon particulièrement affecté par la disparition de Katoucha, qui peut être considéré comme étant de sa famille ( en plus de ses enfants bien sûr).

    Avec une pensée pour la paix de Katoucha.

    Celtika

  • PARIS (AFP) — La famille de l’ex-mannequin guinéenne Katoucha Niane, dont le corps a été retrouvé fin février dans la Seine à Paris et qui serait morte noyée, a déposé plainte vendredi pour homicide volontaire, a-t-on appris de source judiciaire.

    Cette plainte contre X avec constitution de partie civile a été déposée dans l’après-midi selon la même source, confirmant une information de RTL.

    Me Roland Dumas, avocat de la famille de l’ex-mannequin n’était pas joignable vendredi en fin d’après-midi.

    L’ancien ministre des Affaires étrangères de François Mitterrand avait affirmé mercredi à l’AFP ne pas exclure le dépôt d’une plainte. "Le père de Katoucha se pose beaucoup de questions" sur les circonstances de ce décès, avait notamment indiqué l’avocat.

    Katoucha Niane, âgée de 47 ans, avait disparu dans la nuit du 1er au 2 février à l’issue d’une soirée arrosée, après avoir été raccompagnée par un ami à proximité de la péniche où elle résidait à Paris, selon des éléments recueillis par la police française. Son corps a été retrouvé le 28 février dans la Seine.

    Selon une source proche de l’enquête, les premiers résultats de l’autopsie ont montré que la mannequin était morte par "submersion rapide sans traces de violences", son corps ayant apparemment séjourné "près d’un mois dans l’eau".

    Surnommée "la princesse peule" lorsqu’elle arpentait les podiums, Katoucha Niane a été l’égérie d’Yves Saint Laurent. Fille de l’écrivain et historien Djibril Tamsir Niane, elle est née en 1960 à Conakry (Guinée).

    Au terme de sa carrière de mannequin, elle s’était impliquée dans la lutte contre la pratique ancestrale de l’excision, créant sa propre association, Katoucha pour la lutte contre l’excision (KPLCE). Elle a publié un livre, intitulé "Dans ma chair", où elle évoque l’excision dont elle a été victime à l’âge de neuf ans.

    Voir en ligne : L’avocat Roland Dumas doit examiner les faits avec la famille

  • Katoucha - 29 février 2008 00:54, par Celtika

    Bonjour Kevin,

    merci pour votre participation.

    Tout ce que je peux dire, c’est que je suis intimement convaincue que Katoucha Niane a été assassinée.

    Pour les détails âge et termes tels que "jeune", je les ai moi-même choisis, tentant de transcrire par écrit les visions que j’ai perçues, et la femme telle qu’elle m’apparaissait a priori : belle et jeune.

    Concernant sa vie privée, je pense qu’à l’heure actuelle personne ne connaît les détails intimes de sa vie.

    Pour le petit garçon, je pense qu’elle laisse un petit garçon, qu’elle pourrait presque considérer commme son propre fils.

    Pour ce qui est de mon propre ressenti, je suis convaincue que la femme dont on m’a parlé pour ces visions, est bien Katoucha.

    Je ne peux pas l’expliquer avec des mots, je le sens, simplement.

    Cela dit, je suis aussi relativement convaincue, que des éléments, tels que celui évoquant l’année de ses 24 ans, peuvent être indication importante.

    Katoucha a été assassinée, je le répète.

    Ce n’est que ma conviction, elle n’engage que moi, et la seule chose que je souhaite, est que les choses soient éclaircies.

    Celtika

  • Pas de lien avec Katoucha selon moi - 28 février 2008 17:54, par Kevin40

    Bonjour Celtika/Céleste,
    en relisant votre prédiction et votre commentaire, je ne vois pas
    vraiment de lien probant avec la triste disparition de Katoucha.
    Je crois qu’il faut plutôt chercher dans l’actualité passée pour
    tenter de trouver une correspondance avec une autre histoire.
    En effet, le "A" est bien trop vague, puisque tant de prénoms féminins comporte cette lettre.
    De plus, tout diffère dans l’affaire en elle-même :
    Par exemple, vous parlez d’un petit garçon de 3 ou 4 ans, or Katoucha a 3 grands enfants de trois pères différents et ces enfants vivent en Afrique. Elle est même grand-mère.

    De même, l’âge n’est pas significatif : Katoucha a 47 ans et à cet âge-là, sans être vieux, le mot "jeune" est de trop.
    Comme elle avait bu le soir de sa disparition et qu’elle est myope( et ne porte pas ses lunettes), ses proches pensent qu’elle a pu tomber. Etant donné qu’elle ne sait pas nager, il y a de forts risques qu’elle se soit noyée ce qui dira l’enquête. Donc, elle n’aurait pas été jettée suite à un meurtre comme dans votre prédiction, mais cela serait un accident.

    C’est une femme très célèbre et qui à priori n’avait aucun compagnon violent en ce moment. Vous insistez d’ailleurs dans la prédiction sur l’emprisonnement de cet homme, le fait que la famille de la jeune femme voulait qu’elle s’en éloigne et son mea culpa pathétique une fois capturé. Cela ne correspond pas au vécu récent de Katoucha.

    Certes, cette femme est très belle, son prénom comporte deux "A" et elle a été excisée dans son enfance par des parents pourtant cultivés.dans sa vie, elle a connu d’autres déboires, comme le fait d’avoir été abusée encore enfant, mais c’est tout de même bien ancien. Or, vous parliez de femme battue présentement et Katoucha n’a pas été battue(à ma connaissance).

    Il se trouve qu’on a repêché aujourd’hui un corps qui semble être le sien, l’enquête dira si sa mort est accidentelle ou criminelle.
    Je pense qu’il faudrait surveiller davantage l’actualité de l’année passée pour peut-être trouver un cas se rapprochant de votre vision.

    Merci encore pour toutes les visions que vous prennez le temps de poster ici. Je les lis toujours avec interêt et je suis bien content que vous continuez à le faire avec autant de courage.
    Cordialement,
    Kevin40

    Voir en ligne : Lire ceci sur la possibile découverte de son corps aujourd’hui

  • PARIS
    L’ex-mannequin Katoucha a disparu

    NOUVELOBS.COM | 07.02.2008 | 07:25
    Ses proches ne l’ont pas revue depuis vendredi soir, et pensent qu’elle pourrait être tombée dans la Seine de la péniche où elle réside. Une enquête a été ouverte.

    La police a ouvert, lundi, une enquête sur la disparition de l’ancien mannequin Katoucha de son domicile parisien, apprend-on d’une source proche de l’enquête, mercredi 6 février. Ses proches jugent cette disparition "inquiétante".
    L’ex-top, âgée de 47 ans, a disparu de chez elle depuis la nuit de vendredi à samedi, précise la source, confirmant une information du Figaro.fr.
    Elle vivait sur une péniche amarrée près du pont Alexandre III, où un ami l’a raccompagnée, vendredi soir, après une soirée. Des amis ont signalé sa disparition, pensant qu’elle pourrait être tombée dans la Seine après cette soirée "arrosée", selon le site du Figaro.

    Accident ou suicide

    Le site du quotidien précise que samedi matin, "le fils du propriétaire de la péniche qui l’héberge (a découvert) son sac à main à l’avant du bateau. A l’intérieur, son téléphone portable, sa carte bancaire ainsi que (ses) lunettes".
    Pour l’heure, les enquêteurs "n’excluent aucune hypothèse, accident ou suicide dans la Seine par exemple".
    Katoucha a défilé pour les plus grands couturiers et fut notamment l’égérie d’Yves Saint-Laurent. Elle a publié récemment un livre, "Dans ma chair" (éditions Michel Lafon), où elle raconte son excision, en Guinée, quand elle avait neuf ans.

    Les comparaisons que je note :
    - la date de disparition : ma prédiction date du 7 février 2006, disparition de Katoucha le 6 février 2007
    - le A : apparu dans mon dessin pour représenter la femme, la disparue se nomme Katoucha
    - le lieu où se trouverait son corps : dans le dessin est mentionné le corps jeté dans un fleuve, les proches de la disparue pensent qu’elle serait tombée dans la Seine.
    - le contexte de l’alcool : dans mon dessin il est question d’un homme qui aurait trop bu, l’article précise qu’elle revenait d’une soirée arrosée.
    - la présence d’un homme : dans ma prédiction, un homme assassine la femme, dans l’article il est dit "un ami l’a raccompagnée"
    - la beauté de la femme disparue : dans ma prédiction je parle d’une femme magnifique, Katoucha est une ex-mannequin qui a défilé pour les grands couturiers.
    - l’origine étrangère : dans ma prédiction je note cette origine étrangère et je parle de communauté, Katoucha est originaire de Guinée.
    - une femme ayant subi des violences : dans ma prédiction je note une femme battue, Katoucha a vécu la violence de l’excision à 9 ans, sujet sur lequel elle a écrit un livre. (Reste à savoir si elle aurait vécu une autre forme de violence plus récente).

    - la notion de l’âge : à prendre avec précaution, bien que Katoucha ait 47 ans au présent, les chiffres mentionnés 24 et 27 pourraient avoir une importance capitale. Il peut s’agir d’une indication cruciale. Il peut s’agir de nous orienter vers une autre année de sa vie, vers une autre personne de cet âge…seules les personnes directement concernées pourront faire le rapprochement avec le fait.
    Donc, ne pas tirer de conclusion sur une contradiction, mais au contraire approfondir l’analyse.

    - le petit garçon de la prédiction : à prendre également avec précaution. Je n’ai encore pas vu d’information sur ce sujet.

    J’ai la conviction que KATOUCHA NE S’EST PAS SUICIDEE, mais JE REDOUTE QUE L’ON PUISSE CONCLURE A UN SUICIDE.
    SVP regardez bien la photo de Katoucha et comparez avec mon dessin : PHOTO DE KATOUCHA

    Voir en ligne : L’ex-mannequin Katoucha a disparu

  • Jeune femme de Nantes. serait-ce à relier ? - 12 avril 2007 22:23, par Céleste

    Bonsoir,

    non il n’y a pas de lien. les disparitions sont malheureusement assez courantes.

    Céleste

  • Bonjour Eric,

    Il est tentant de songer qu’il y a un rapport avec Sophie, la jeune femme disparue à Nantes.
    Mais je n’y crois pas.
    Je me suis moi-même posé la question, et puis je suis venu relire attentivement les éléments laissés
    ici avant de conclure que la disparition angoissante de Sophie à Nantes n’était pas celle annoncée
    dans ce texte. Il y a trop de choses qui divergent. A part l’âge (24 ici et 23 dans la vie réelle pour Sophie), la lettre
    "A" (le centre commercial où elle a été enlevée s’ appelle Atlantys) et le fait que La jeune femme ait l’air effectivement magnifique, souriante et calme (cf sa photo), je ne vois aucun lien avec cette prédiction car :
    - Le petit ami de Sophie (une histoire assez récente, puisque son ex-petit ami est là également en soutien dans le groupe d’amis de Sophie) est pour l’instant hors de cause. Il n’a aucun antécédents judiciaires par ailleurs.
    - Sophie n’a aucun enfant et vivait chez sa mère. Elle n’allait chez son petit ami que le week-end.
    - Elle ne semble pas avoir d’origine étrangère, quoique rien n’ait été dis à ce sujet . Et je rapelle qu’un français sur quatre a un grand-parent d’origine étrangère d’après les études.
    - On a retrouvé, avant-hier, je crois, la voiture incendiée de la jeune femme et aujourd’hui un de ses vêtements à proximité du centre commercial

    Il faut souhaiter qu’on retrouve rapidement la jeune femme, même si les chances qu’elle soit encore en vie semblent de plus en plus faibles.

    Cordialement,

    Kevin40

  • On ne peu s’empêcher de penser à cette jeune femme disparue à Nantes.

Mots-clés associés



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2018 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2