Nouvelle guerre de Corée
Article mis en ligne le 30 mars 2013

par Michel D
logo imprimer
Noter cet article :
0 vote

- Dépêche de Michel D.
- Enregistrée le 4 janvier 2012
- Source : Flash
- Délai / Saison : 6 mois

Les Corées du Sud et du Nord s’affrontent


Forum
Répondre à cet article

8 Messages

  • Un champ de conflit no-limit

    Les possibilités tactiques offertes à la Corée du Nord par ses expérimentations sur l’atome sont en fait extrêmement nombreuses et diversifiées et les observateurs commencent à réfléchir un peu plus sérieusement à l’incroyable complexité de la situation qui se développe actuellement dans la péninsule Coréenne et, plus généralement, dans l’ensemble de l’Asie de l’Est.

    L’on commence ainsi à mieux appréhender et à cerner le discours parfois mystérieux du dirigeant Nord-Coréen quand il évoque des possibilités de frappe nucléaires variées et innovantes. Qu’il s’agisse de bluff ou d’une réalité même exagérée, la dissuasion nucléaire rentre en tout cas dans une nouvelle dimension, étendant à l’arme atomique une capacité asymétrique signant fréquemment le cauchemar et la désillusion des puissances conventionnelles.

    La neutralisation des grosses bombes fiables par les petites bombes expérimentales représenterait un évènement majeur qui signerait la faillite du principe même de la dissuasion nucléaire telle qu’elle a été imaginée il y a 60 années par les seules puissances “dominantes”. Dans ce cas, après des centrales électronucléaires en décrépitude et des bombes atomiques inopérantes, que resterait-il donc au nucléaire ? Avons-nous encore le temps de nous écarter définitivement de cette spirale nucléariste aussi mortifère que superflue ?

    Source et suite de l’article

    Cela me rappelle une série télévisée produite par CBS (US) et diffusée en France sur M6 en 2007 : JERICHO

    J’ai beaucoup apprécié cette série qui avait le mérite d’aborder l’apocalypse nucléaire du point de vue d’une petite ville américaine. Comment survivre à l’écroulement de l’état central suite à une attaque nucléaire ? Si je me souviens bien, je crois qu’on ne saura jamais vraiment qui est à l’origine de l’attaque.

    Et si une attaque terroriste de grande ampleur rayait de la carte 23 grandes villes des Etats-Unis ?
    Jericho, une petite ville du Kansas, et ses habitants se retrouvent livrés à eux-mêmes dans ce monde totalement nouveau…

    Après cinq ans d’absence, Jake Green est de retour à Jericho, sa ville natale. Uniquement de passage, un événement imprévu va le contraindre à rester. A l’horizon, les habitants de la ville aperçoivent un champignon atomique : une explosion vient de détruire Denver. Accident ? Attentat ?

    Les moyens de communication ainsi que l’électricité sont coupés. La ville est à présent livrée à elle-même et va devoir s’organiser afin de survivre, par tous les moyens…

    Source

    Trailer de la saison 1

  • Comment savoir ? Je ne suis pas un spécialiste. Tout dépendra de la charge, du nombre d’explosions (s’il y en a plusieurs) et des conditions météorologiques. J’ai trouvé cette information sur Hiroshima :

    l’irradiation consécutive aux retombées radioactives : c’est-à-dire irradiation par les radionucléides produits lors de l’explosion et retombant du nuage atomique sous forme de poussières ou de pluie noire. À Hiroshima, l’explosion ayant été aérienne, il y eut assez peu de retombées car le nuage s’éleva rapidement à très haute altitude où les radionucléides se dispersèrent (dose cumulée totale maximum au sol de 0,4 Gy).

    - Source.

    Cela m’étonnerait beaucoup que du point de vue des retombées radioactives, la France en subisse les conséquences. Cela devrait être plus délicat pour les pays limitrophes de la péninsule coréenne.

    Je crains bien plus d’avantage les retombées géopolitiques d’une telle catastrophe si elle doit vraiment avoir lieu. J’ai eu l’occasion de passer quelques heures à Hiroshima il y a bien longtemps. Cela m’a marqué profondément. Les rescapés de la bombe continuent à en subir les conséquences ! Et que dire de Fukushima ! Il ne faut plus de nucléaire nulle part dans le monde, que ce soit sous forme civile ou militaire.

    Pour terminer par une touche d’ironie, il n’y a pas besoin d’attendre une hypothétique explosion nucléaire en Corée ou ailleurs pour avoir une contamination de notre territoire :

    En octobre dernier, l’association de bénévoles avait relevé une concentration anormale en tritium dans l’eau de mer, à proximité de l’usine Areva-La Hague.

    "Habituellement, les relevés approchent les 30 becquerels par litre d’eau de mer. Cette fois-ci nous avions dépassé les 110 becquerels. Il y a plus de tritium à cet endroit que dans les eaux du Pacifique à proximité de la centrale de Fukushima", indiquait Antoine Bernollin, salarié de l’Acro.

    Source

    Quand je vais là-bas, je ne bois jamais l’eau du robinet !

  • Corée du Nord - 7 avril 2013 21:07, par fernand3

    Un autre probléme est de savoir si nous en France nous en subirons des conséquences au cas ou l’arme nucléaire est utilisée (radiations ) ?

  • Une "prédiction" d’un agent sud-coréen (reprise dans le Blog de L’Express) recoupe étrangement la dépêche de Céleste du 17 octobre 2006 :

    La dépêche de Céleste :

    La Corée du Sud va subir les premières attaques nord-coréennes, notamment une bombe qui y sera lâchée sans scrupules.
    J’entend les mots "attentat", "détonateur", "lâchage bombe sud", "terre qui s’ouvre", "cratère", "feu".

    La prédiction de l’agent sud-coréen :

    Selon lui, (i.e l’agent sud-coréen) la troisième étape -celle qui reste à venir, si on le considère comme une source crédible- prendra la forme d’un "attentat terroriste contre un édifice public dans le Sud, tel qu’un aéroport, ou une attaque armée comme celle menée contre le Cheonan".

    Le Cheonan est une corvette de la marine sud-coréenne, dont le naufrage, en 2006, a provoqué la mort de 46 marins. Séoul accuse Pyongyang, de manière convaincante, d’avoir torpillé le bâtiment depuis un sous-marin.

    Sur la date probable :

    Tout le probléme est maintenant une question de date .Cela peut intervenir quand ?

    Peut-être entre le 10 avril : date à partir de laquelle la Corée du Nord dit ne plus être en mesure de garantir la sécurité des ambassades - source) et le 15 avril : date d’anniversaire de la naissance de Kim II-Sung. - Source.

    Donc, nous serions tranquilles jusqu’au 10 avril :)

    Ce qui est un peu effrayant c’est l’enchaînement d’événements qui conduisent vers la catastrophe. Tout le monde est incrédule. On voit le mur arriver. Et pourtant on tente de se rassurer comme on peut en se disant qu’une fois encore c’est un gros coup de bluff du régime nord-coréen et de son nouveau leader qui voudrait bien assurer l’assise de son pouvoir en montrant ses muscles. Mais ne risque-t-il pas d’aller trop loin par manque d’expérience ? Une balle dans la nuque avant / après la catastrophe ?

    Là encore la dépêche de céleste trouve une étrange résonance :

    La Corée du Nord enverra des "missiles de diversion", tandis qu’elle osera utiliser le "Taepodong 2" (missile de plus longue portée) dont nous entendons parler en ce moment dans les médias.

    J’entend "têtes nucléaires" et on me parle de la création d’un autre missile de longue portée, une sorte de Taepodong 3.

    Je vois l’assassinat du Chef de l’Etat de Corée du Nord. Peut-être une image symbolique : Je vois l’homme recevoir un coup fatal dans le dos ou à la nuque

    J’espère que comme en 2006 nos inconscients nous auront joué un tour et que les visions d’apocalypse nucléaire ne se concrétiseront pas.
    De toute façon, si un tel événement doit avoir lieu, les rêves des uns, les flash des autres n’auront été que le vent mauvais venant du large et annonçant l’arrivée imminente d’un tsunami. Nous n’aurons été que des témoins impuissants prévenus un peu avant le reste de l’humanité. Cela me rappelle les visions et les rêves prémonitoires du psychologue et psychiatre suisse Carl Gustav Jung relatifs à l’imminence du premier conflit mondial :

    Dans son journal, Jung écrivit : J’ai vu un flot gigantesque recouvrir les pays de plaine septentrionaux, situés entre la mer du Nord et les Alpes. Lorsqu’il a atteint la Suisse, j’ai vu les montagnes s’élever toujours davantage, comme pour protéger notre pays. Je me suis alors rendu compte qu’une catastrophe épouvantable venait de s’abattre. J’ai vu d’immenses vagues jaunes, les débris flottants des œuvres de la civilisation et les corps d’innombrables milliers de noyés. Puis la mer tout entière s’est transformée en flots de sang. Cette vision a duré environ une heure…

  • Corée du Nord - 7 avril 2013 17:12, par fernand3

    Tout le probléme est maintenant une question de date .Cela peut intervenir quand ?

  • Crainte déjà présente en 2006 - 7 avril 2013 16:06, par Emmanuel

    Désarchivée
    Prédiction du 17 octobre 2006 :
    Déclaration de la guerre de Corée : Le début de la troisième guerre mondiale

    Certains éléments de cet article trouvent une étrange résonance aujourd’hui :

    http://www.lejournaldedemain.com/spip.php?article1030

  • Quelques précisions - 7 avril 2013 15:39, par Emmanuel

    A la demande d’un lecteur, je voudrais apporter quelques précisions par rapport à ma précédente intervention. Je ne suis (hélas ! :) ) ni voyant ni médium. Je suis juste une personne attentive à ses rêves depuis de nombreuses années . Les rêves occupent tout de même une grande part de notre vie. Cela serait dommage de négliger cette autre facette de notre vie. Certains rêves, ce que j’appelle les "grands rêves", de part leur impact "numineux" s’imposent à nous de manière durable et peuvent parfois changer le cours de notre existence. Ce rêve sur la Corée est l’un d’eux. Je l’ai fait avant la présente crise. J’aurais du le noter. Le problème c’est que je ne note plus mes rêves depuis 2001. Le vécu du rêve sur la Corée a certainement été plus long que le récit que j’en ai fait. Seules quelques images et idées sont passées dans les souvenirs conscients. Je ne peux donc pas malheureusement apporter de précisions. Rêve prémonitoire ? Sourde peur par rapport à notre devenir traduite en images oniriques empruntées à l’actualité ? Je ne sais.

    Toujours est-il c’est que lorsque l’actuelle crise coréenne est survenue, le souvenir de ce rêve s’est imposé à moi et l’angoisse est montée. Et si cela arrivait pour de vrai ?

    J’aimerais bien savoir si d’autres personnes ont fait le même genre de rêve.

    J’ai fait quelques recherches sur internet ce weekend et j’ai trouvé cet article sur le site "Ovni-USA" consacré à un praticien du "remote wieving", i.e "vision à distance" http://ovnis-usa.com/vision-a-distance-sur-steve-fossett/

    Voici les propos du Major Ed Dames concernant la Corée :

    "La Corée du Nord fera usage de l’arme nucléaire, et les chinois laisseront faire. Les forces américaines seront totalement mobilisées."

    Cette "prédiction" aurait été faite avant que la Corée du Nord aie fait la démonstration de sa capacité à fabriquer l’arme nucléaire. J’espère que nous nous sommes tous trompés ! Un tel usage de l’arme nucléaire ferait tomber sans aucun doute le tabou de l’emploi de l’arme nucléaire. Que feront l’Inde, le Pakistan, Israël et bientôt l’Iran ?

  • Si je devais me fier à un rêve que j’ai fait il y a plus de 3 semaines, non seulement je confirme cette vision mais en plus il me faut ajouter que l’arme nucléaire sera utilisée ! Dans mon rêve, c’est comme si je découvrais les actualités sur internet ou à la télévision. Il y a le terme "nucléaire" qui est utilisé en surimpression sur l’image d’un très jeune enfant coréen, un peu comme ces bébés photographiés après des attaques lors de la guerre sino-japonaise ou de la guerre du Vietnam. Il y a aussi le caractère imminent de l’événement.

    Attaque par la Corée du Nord suivie d’une réplique (nucléaire ?) impitoyable ? "Dérapage" nucléaire suite à un enchainement catastrophique ? Tout ce que je sais c’est que la catastrophe sera de grande ampleur pour la péninsule coréenne toute entière puis pour le monde entier. Cet événement frappera d’avantage les esprits que le 11 septembre car cela sera un véritable suicide collectif. Les leçons d’Hiroshima et de Nagasaki auront été vaines. La doctrine de la dissuasion nucléaire sera mise en échec. Un tabou sera tombé. Encore une fois, nos dirigeants n’auront pas voulu prendre au sérieux des psychopathes se prenant pour les guides d’un peuple qu’ils ne font que soumettre par la terreur. Je voudrais tant me tromper. Mais ce que je viens de lire sur internet confirme hélas mon intuition. J’espère que l’humanité saura réagir avec sagesse à cet acte de folie et ne sombrera pas toute entière dans une folie meurtrière. S’il y a des forces bénéfiques dans l’au-delà et ailleurs qui veillent sur nous, j’ose espérer qu’elles nous soutiendrons en ces heures sombres.

    Cela est tellement fou et irrationnel que j’ai du mal à accorder du crédit à ce rêve. Pourtant, la dernière fois que cela m’est arrivé c’était quelques mois avant le 11 septembre. J’avais fait une lecture personnelle et psychologique de ce rêve prémonitoire. J’avais eu tort. Notre inconscient doit certainement s’enraciner dans l’inconscient collectif. Quand un événement est assez grave pour frapper la conscience globale il devient imaginable que son onde de choc touche les inconscients individuels avant même qu’il se produise pour de bon, un peu comme un pavé jeté dans une mare. Mais en soi, un tel rêve prémonitoire ne nous est d’aucun secours. Il n’est que le vent mauvais soufflant du large et prévenant d’un tsunami imminent.

    Un tout petit point positif : ce genre de rêve nous apporte la preuve que la conscience dépasse très largement le cadre charnel de nos cerveaux qui ne servent que de filtres à l’information globale pour la rendre utilisable et surtout vivable. Les autistes en font la cruelle expérience tous les jours avec leur cerveau-filtre défaillant.

Mots-clés associés



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2017 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39