- Dossier ouvert : Disparition d’Estelle Mouzin
Reconstitution - Profilage
Article mis en ligne le 9 janvier 2004

par Sabrina
logo imprimer
Noter cet article :
0 vote

- Sujet : En situation à Guermantes le 9 décembre
- Source : Flashes

Je me suis rendue le 9 décembre à Guermantes en début d’après-midi. Le village était calme. En apparence. Personne pratiquement dans les rues. Pourtant une impression que tout le monde se surveille. J’étais venue avec un ami qui avait une voiture qui n’était pas immatriculée en Seine et Marne.
Nous nous sommes garés pas très loin du golf. Nous nous sommes d’abord dirigés vers le terrain de golf mais au bout de quelques minutes nous avons fait demi-tour car rien ne semblait m’indiquer un indice.

Toujours à pied, nous sommes arrivés à la boulangerie. A cet instant, le visage de la petite fille m’apparaît.

Premier flash :
Je la vois rentrer dans la boulangerie faire un achat. Elle quitte sa petite copine.
Il pleut très fort ce soir là, il fait très froid. Je ressens comme brutalement une grosse averse. La petite fille court vers la place Blanche Hottenger. Mais au lieu de prendre directement la rue André Thierry, elle va s’arrêter sous le porche de cette place.
Il y avait au moins un homme et une femme. Elle a parlé avec cette femme. Je la ressens blonde (d’ailleurs quand j’ai voulu vérifier cette information auprès d’un autre voyant, il étonnant que cette personne me confirme bien blonde, mais ce voyant pencherait pour un transsexuel(?))
Estelle connaît de vue cette personne pour l’avoir déjà rencontré à Guermantes.
Pourtant une impression me dit que cette personne blonde n’est pas installée depuis longtemps à Guermantes (peut-être un mois à un mois et demi, pas plus).
C’est toujours la personne blonde qui ostensiblement disait bonjour à la petite fille lors des rencontres dans le village.

Mais revenons à ce soir du 9 janvier après 18h15.
Il pleuvait très très fort. Un vent glacial.
La personne blonde engage la conversation avec la petite fille.
Elle lui propose de l’abriter sous un grand parapluie. La petite fille accepte.
Mais au lieu de se diriger vers la rue Armand Thierry, le chemin qu’elle doit normalement emprunter pour rentrer chez elle, elles se dirigent en diagonale vers le terrain de football, là où il y a un petit bois. Un chemin longe les habitations, puis un sentier sur la droite.
C’est là que le drame s’est joué.
Un homme attendait là pour agresser et enlever la petite fille. Au bout de ce chemin, le parking et tout droit au fond le grand mur château, on tourne à droite, l’autoroute n’est pas loin (il faut exactement 3 minutes de l’endroit du parking à l’entrée de l’autoroute).

- Deuxième flash :
Avec mon ami nous sommes retournés devant l’école de la petite fille en voiture.
De nouveau la petite fille m’apparaît.
Je sens une voiture qui guette le passage de la petite fille sur le parking de stationnement juste avant le grand rond-point.
Cela fait au moins un mois que la petite fille est suivie.

- Troisième flash :
Quand je me suis retrouvée devant le grand mur du château… des flashes insistants me disant d’aller au cimetière ? Mon ami me demande :
- Pourquoi veux-tu aller au cimetière ?
- Je ne sais pas répliquais-je d’une voix blanche… je sais pas, mais il faut y aller.

Nous sommes repartis regarder un plan de la ville. Et l’on s’aperçut que le cimetière était à deux pas de la maison de la petite fille.
Sans attendre mon ami, je me suis dirigée vers ce cimetière. Je me suis dirigée directement vers une petite tombe.
C’était celle d’une enfant. J’étais pétrifiée. La petite fille était décédée à huit ans.
La tombe avait été fraîchement repeinte en blanc.
Toutes les autres tombes sont grises. On ne voit que cette tombe dans ce cimetière. C’est juste un encadrement blanc surmonté d’une croix avec un christ.
La terre a été fraîchement retournée. Des petites pousses de trèfles d’un cm environ. La plaque a été grattée recouverte de peinture mais on peut lire encore le nom et la date de naissance et de décès. Deux grosses lettres peintes en noires. En fait, rien d’exceptionnel, si ce n’est que cette tombe date de 1929… et que c’est aussi une petite fille qui est enterrée là. Autour toutes les tombes sont délabrées ou mal entretenues.

Quel est le message ?
Pourquoi ce flash vers ce cimetière ?


Forum
Répondre à cet article

2 Messages

  • > Reconstitution - Profilage - 30 mars 2004 11:11, par Sabrina

    Je pense qua dans un premier temps, j’ai compris que la tombe de la petite fille de Guermantes était une polonaise juive. Or ce que je ne savais pas et que j’ai appris comme tout le monde, beaucoup plus tard c’est que la maman d’Estelle avait reçu des polonais chez elle. Etait-ce lien que je devais ressentir. La piste polonaise ? je reconnais que c’est assez troublant.
    J’ai appris avec le temps à beaucoup travailler sur la symbolique.
    Mais je dois dire que vos réflexions sont très très intéressantes.

  • > Reconstitution - Profilage - 29 mars 2004 07:18, par Jessica

    Pourquoi le cimetière ?

    Serait il possible que le transexuel de vos visions soit un ancien habitant de guermantes et que la petite fille enterrée soit un membre de sa famille ?

    Il est commun que certains malades mentaux reproduisent ou aident à reproduire des scènes du passé.

    Pensez vous que se soit intéressant de gratter un peu au niveau du nom de famille ainsi que l’age présumé du transexuel de votre flash ?

    Si vos visions vous guident vers cette tombe, c’est qu’il ya un lien :

    1) Soit un lien direct avec la petite de 1929
    2) Soit la tombe et Estelle " dessous"
    3) Soit un message funeste qui dit qu’elle est morte et qu’elle se trouverait peut être dans un endroit dont la terre vient d’être retournée ?

Dans la même rubrique



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2018 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.81
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2