Bandeau
Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition
"Le Journalisme d’intuition"

Sur la disparition de Julien à Bourg les Valence
Article mis en ligne le 13 février 2007

par Mercedes Hermantier
logo imprimer
Noter cet article :
0 vote

- Dépêche de Mercedes Hermantier
- Enregistrée le 13 février 2007
- Délai / Saison : (Clair) Moyen terme

Je vois autour de l’entourage des parents la personne qui a détenu un temps Julien.
- Il est jeune, 35 ans maximum, brun, il fréquente ce foyer. - Il a du avoir un différent avec le père, professionnel ou extra professionnel ; Je vois l’argent et le travail.

- Une autre personne est au courant ou complice ; c’est une dame âgée, veuve ou bientôt veuve.

- Le petit julien n’est pas loin ; je vois une maison en construction ou en rénovation ; ce bâtiment doit servir au tourisme (Chambres d’hôtes peut-être) ; sur ses alentours de l’eau.

- L’homme coupable et a une compagne et une petite fille de moins de 6 ans. Ce couple va déménager. Ils doivent déjà en parler.

En clairaudience, j’ai perçu : -« Boite dans une boite ». Cela évoque, peut-être à tort, un container de chantier.


Forum
Répondre à cet article

5 Messages

  • un simple choix de conscience - 19 février 2007 23:21, par Céleste

    Bonsoir Lune,
    ta réponse me fait réagir car tu soulèves une question très difficile.

    Pour ma part, j’ai tenté de prendre les choses avec recul au début…mais comment peut-on se projeter dans l’esprit des personnes ou dans les actes correctement ( pour obtenir autant de précisions que possible) sans en ressentir les émotions… très très dur, voire impossible.
    Puis finalement c’est le stress du contact avec la police qui remplace (ou réduit) l’émotion de l’événement (toujours tragique).
    Je crois que la vraie difficulté consiste à convaincre des personnes fondamentalement rationnelles à considérer des informations qui échappent à toute logique…cela en ayant à l’esprit que l’ on prend un risque énorme : se tromper ! Et donc induire en erreur des services de police, avec toutes les conséquences que cela implique.

    En toute objectivité je ne crois pas qu’il s’agisse de courage. (Pour ma part) la raison qui me pousse est que je préfère prendre le risque de faire erreur, plutôt que prendre le risque d’avoir raison et de ne pas l’avoir dit.
    S’il y a bien une chose qui me paraît insupportable c’est l’idée de pouvoir faire quelque chose et de ne pas le faire, tout simplement.
    Et puis ce qu’il y a à perdre en cas d’erreur, ce n’est finalement qu’une question d’image, donc peu importe.

    Pour l’affaire du petit julien, au début je ne voulais pas m’y plonger. Car j’étais passée par une phase très destructrice lors d’une autre disparition d’enfant sur laquelle j’avais travaillé précédemment (officieusement), et qui datait de peu.
    Mais comme toujours la nature que j’ai souvent repoussée est revenue au galop !
    Et je dois dire que l’Officiel de la Voyance a été décisif pour ma décision de participer à l’affaire de julien. J’ai enfin vu un aspect positif qui puisse apporter un peu de crédibilité à tout ça.

    Pardon pour le roman, être medium n’est pas toujours un cadeau, ni un choix, et peut parfois être une grande traversée du désert…

    Merci à l’Officiel de la Voyance pour son initiative.

    Céleste

  • Courage - 16 février 2007 23:50, par Lune

    Bonjour, j’imagine que ça doit être extrêment difficile de recevoir toutes ces information, qui parfois sont très désagréables, et de pouvoir les gérer sans que ça vous touche ! C’est très courageux d’écrire vos prédictions sur ce site. Tout ça afin d’aider les autres ! Bravo.

  • mercedes - 16 février 2007 21:32, par Céleste

    Merci Mercedes de t’investir personnellement et de prendre sur toi pour transmettre des informations difficiles.

  • reponse a lune - 15 février 2007 23:04

    bonjour
    non je n’ai pas contacte le srpj de lyon je sais que l’officiel est un lieu commun a beaucoup ,pour ce petit je ne perçois pas de prise en ottage je suis pessimiste quand a son etat mais il faut laisser la place a l’espoir tant que rien n’est avere ce qui m’intrigue c’est cette notion de "boite dans une boite" cela peut etre ce que a quoi personne ne penserait ou qui pourrait etre d’une telle evidence que tres difficile a imaginer tout cela est terrible j’ai attendu 8 jours avant d’ecrire et je n’arrive pas a tout dire trop difficile voila lune a bientot mercedes

  • Julien - 14 février 2007 20:13, par Lune

    Bonjour Mercedes, j’aimerais savoir si ces informations ont également étés transmises au SRPJ de Lyon, comme l’a fait Céleste.
    J’ai très envie de croire qu’un ancien collègue ou ami du beau-père tient Julien en ottage et qu’une dame, peut être la mère est complice de celui-ci….ça expliquerai pourquoi l’enfant n’avait pas l’air effrayé la dernière fois qu’on l’a vu ! Et qui sait il pourrait toujours être en vie ! Ce qui est clair c’est qu’il y a toujours un rapport avec l’eau, une proximité.
    Merci d’avance. Lune

Mots-clés associés



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2003-2018 © Le Journal de Demain - Journalisme d’intuition - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2