Journalistes d'investigation

Journalistes d'intuition

Un laboratoire des applications

ARCHIVES
PRECAUTION La démarche et certaines lignes peuvent choquer_ ___ retour à l'accueil

L'affaire Karine Shaaf, à Bitches (Moselle)

________________

"Le Journal de Demain" reste
une démarche expérimentale
- Analyse des données et des résutats -
- à la fin de l'enquête policière -

________________________

Le 09 août 01
C'était déjà incontestable :

Chaque internaute et les dizaines
de rédactions (TV - Radio - Presse - Magazine)
prévenues des prédictions
sur l'affaire Karine peuvent témoigner
que celles-ci étaient bien publiées
plusieurs jours avant les résultats
de l'enquête et conformes aux faits
maintenant avérés.

Tous les éléments de l'enquête
étaient donnés ici,
avant qu'elle ne démarre...

Ci-dessous les ressentis des médiums,
à droite, de déroulement de l'enquête.
Comparer les éléments donnés puis avérés et
les dates ...

Quelque soit la qualité des indications
apportées sur ce drame par des médiums,
il était hélas déjà trop tard
pour qu'elle soient "utiles"
à Karine et à sa famille .
Mais dans d'autres circonstances,
ce collège" improvisé de professionnels
pourrait faire évoluer une enquête et
contribuer à une fin plus heureuse...?


04 août 01

Certains médiums ressentent encore la présence
d'un autre homme malgré la mise hors de cause
du second suspect dénoncé par S. Krauth,
ainsi qu'un autre crime dans cette région (Moselle),
peut-être initié par l'affaire.

En gras les éléments concordants actuellement
(l'enquête n'est pas terminée).
Appréciez objectivement en gardant à l'esprit
que tout ce qui suit a été enregistré avant
chacune des révélations de la gendarmerie
chargée de l'enquête.

De Liliane
enregistré le 03 août (e mail)

Je pense que le dénommé Stéphane ne devait pas être seul
pour commettre le crime (peut-être ne l'a-t-il pas commis du tout) ;
un autre homme était certainement avec lui et il le couvre,
parce qu'il a peur ;
Je pense qu'il a eu du chantage et des menaces.
Chantage contre sa famille? Sa copine qui je crois a un enfant
avec lui ? L'affaire je crois maintenant va aller tres vite.
Les gendarmes vont découvrir le vrai coupable du crime,
pour moi Stéphane l'a fait tomber mais ne la pas tuer
c'est l'autre.

A l'opposé de la version retenue au 04 août par la justice.
l'alibi de Sébastien S. est solide.

 

________________________________

D'une médium
qui souhaite l'anonymat

enregistré le 30 juillet à 14h10

D'autres détails que je dois vous donner à propos de Karine,
j'ai vu un clocher, une église, un cimetière et un mur
qui entoure tout ça.
Séquestration autour de cet endroit sombre et froid, des arbres, des buissons.

Un promeneur longe ce mur et fait une découverte (un vêtement ?).
Je vois ce clocher qui est dans une cuvette, en face il y a la rivière (beaucoup de courant).

Une femme fait un discours, un témoignage, elle lance
une information, elle donne des détails sur la disparition
de Karine -
des nouvelles recherches sont lancées suite à ses informations.

Le passage vers Thionville est dominant sur ma carte
- un aéroport - une base - des fils électriques -
Dominant aussi : Il faudra surveiller le fleuve ou la rivière ? (Sarre?)

Synthèse anonyme à ce stade
30 juillet 01

(Synergie et complémentarité des arts divinatoires ?)

Nous sommes bien d'accord :

Christiane Marzo : "un point d'eau , et des violences sexuelles"
(je le voyais aussi).

Liliane : "Enlèvement , il a entre 28 et 30 ans,
cheveux châtains, courts, une cicatrice sur la joue (je voyais
aussi une tache de vin ou une trace rougeâtre sur le visage),
Karine n'est plus là ou on la cherche (oui, je le voyais aussi ),
il a emmené loin" (oui, idem).

Izys : "Frontalier allemand " (oui, je voyais une frontière
ou pas loin de la frontière ainsi qu'un étranger).
Izys parle d'abus sexuels (oui).
"L'eau, encore, doit être très proche (oui, idem pour moi),
il y a beaucoup d'arbres (oui la forêt le bois est dominant),
elle a été blessée par un homme solitaire (oui, je le citais
aussi un ermite), un peu fou (oui, je voyais un homme dérangé, au comportement dérangé)
.

CHRISTIANE Marzo : "elle a passé une frontière (oui)
"Couleur dominante rouge (la trace sur le visage que je voyais peut-être ? ) Enlèvement " (oui)

De Christiane Marzo
enregistré le 29 juillet à 22h30

Il m'est très difficile maintenant de me pencher sur son cas, mais voici ce qui m'apparaît :
Lorsque je lui demande où elle est, je vois apparaître les lettres :
B
- A L O U R Z
Je n'ai pas pu effectuer de recherches approfondies mais il y a,
entre autres, la ville de SALZBOURG en Autriche, qui contient
ces lettres !

Là où l'homme l'a emmenée est une forêt bien entretenue,
avec des allées rectilignes, de grands arbres sombres,
je ressens quelque chose entre des rochers et un point d'eau
(une "sorte de puits" rocheux dans la forêt ?
).
Je vois une forte altercation en voiture
et des violences sexuelles,
malheureusement.

De Liliane
enregistré le 27 juillet à 15h00

Pour moi :
Repérée et suivie pour l'enlever (prémédité).
Accident volontaire ; Karine a été légèrement blessée.
Je ne cautionne pas la piste des deux militaires.
Je les vois déserter pour prendre simplement des vacances.

C'est un homme seul.
Oui, dans une voiture blanche ou blanc cassé, un arrière long (break ?).
Il a entre 28 et 30 ans, cheveux châtains, courts, crantés (frisottés), yeux clairs.
Signe particulier : une cicatrice sur une joue.
Il porte une médaille (pas religieuse) au cou et une montre "plastic" (type de plongée ?), des jeans sales, un tee short blanc (bras nu).
Une technique précise (militaire ou d'art martial)
pour l'immobiliser, ses doigts sur son cou.

(Enregistré le 27 juillet, date à laquelle il était encore permis
d'espérer retrouver Karine en vie, la vision de Liliane
avait été modifiée pour ménager les sensibilités.
La phrase exacte était :

"Une technique précise (militaire ou d'art martial)
pour tuer, les doigts sur son coup, je vois les traces,
il sait tuer rapidement, il a appris, elle n'a pas souffert."


Karine n'est plus là où on la cherche, il l'a emmené loin (plusieurs dizaines ou centaines de kilomètres).

Je vois une chaussure ou une chaussette (unique) et quelques vêtements (la moitié) retrouvés par un promeneur, sous quelques branchages et quelques ronces, dans un fossé. Ses vêtements ne se voient pas de la route.
C'est une route peu fréquentée, très ensoleillée, des arbres et des herbes sèches en ce moment.

Consultation anonyme
enregistrée le 27 juillet à 11h27

Sur photo et tarot :
Que nous dit le jeu pour Karine.
Des nouvelles télévisées à venir, nouvelles informations permettent de clarifier la disparition de Karine.

On change Karine de place, on la déplace
- près d'un aéroport - cinémas - quelque chose de "radiophonique".
On voit un abus d'alcool et de la perversité, autour d'elle - toxicomanie - un risque d'accident sur une route (Tarot).
Il y a du changement, une transformation autour de cette jeune fille.
On veut se séparer d'elle - la mort est autour d'elle ; elle est en danger
- il y a de l'altération physique et psychique autour de cette jeune fille - suicide - mort - accident - les nerfs sont à vifs -
et mis à rudes épreuve - les organes génitaux sont touchés ;
on peut penser à un viol.

Ce qui l'entoure actuellement (Tarot) (Profiler):
Tyran, personne psychiquement anormale, perturbée,
violeur, dépourvu de scrupules, un séducteur,
une personne perverse, sexualité puissante - exagérée -

il aime dominer - troubles sexuels pendant l'enfance
(abus sur lui : il réitère) - il boit ou consomme des drogues -
il représente le pouvoir - l'autorité - le mâle.
Jeune homme valide, entreprenant, pas âgé de plus de trente-cinq ans - doté d'un certain pouvoir : un artisan, un commerçant, un transporteur routier - une profession libérale - intelligent - habile - sportif (il aime courir).

Une personne que Karine a pu connaître, rencontrer ou croiser.
Un individu qui parle trop - bavard, un arriviste - intrigant - comportement puéril - un jeune présomptueux - capable de faire souffrir - un homme qui ne croit pas en lui-même - un insouciant.

Le lieu où se trouve Karine ?
Mine, grotte, ruines, bruyère, forêt, bois, lieu obscur,
- vielle maison - la toiture semble cassée ou affaissée - il y aurait un gymnase pas loin (une salle de sport) - Karine est seule - loin de tout.
Amenée, enlevée - éloignée de chez elle.
Une rivière ? - Elle passe la frontière ou n'en est pas loin.

Il y a un aspect sexuel très dominant autour de Karine.
Elle est abusée.
On peut penser que cet homme est un célibataire, un indépendant qui vit seul en ermite, loin de tout.
Il a des origines étrangères ou n'est pas de la commune de Karine (- homme des montagnes - une tache de vin ou trace rougeâtre sur le visage).

TRAVAIL SUR LA VOITURE :
Voiture administrative - fonctionnaire - uniforme -
un professeur - initiateur - un guide - celui qui forme - qui apprend - enseigne - il roule - itinérant - un remplaçant - Un missionnaire - une permission - un étranger à la ville.

KARINE SORT EN ERMITE (Tarot) :
C'est un enlèvement - elle est loin de son domicile.
Karine a été allongée derrière la voiture, attachée, bâillonnée et emmenée.
L'homme a les cheveux courts, très courts - Visage ovale, cheveux bruns - col blanc - mal rasé - sourcils foncés épais.


D'une médium
qui souhaite l'anonymat

enregistré le 27 juillet à 11h10

Compléments : les mots "Consentement" et "Petite fête"
"Consentement" - Au départ : Karine connaissait au moins un de ses agresseurs.
"Petite fête" - Les agresseurs se rendaient-ils à une fêtes ou en avaient-ils prévue une...
Et un mot comme : "Couroir ou Ceroir" ? Peut être un lieu


D'IZYS
Enregistré le 27 juillet à 11hoo

Je vois depuis le tout début le territoire frontalier allemand, zone militaire ou liée aux militaires.
On me parle de mercredi : quelque chose de déterminant c'est produit ce jour.
On me parle d'abus sexuels sur la jeune fille
je vois le visage et le cou tuméfié (je souhaite me tromper)
Je suis dans une région très humide, l'eau doit être très proche, il y a beaucoup d'arbres...
je le répète on me dit : terrain militaire
On me parle de chose que l'on impose, au moins deux personnes, dont une qui ne semble pas d'accord et qui pourrait faire avancer les choses.
Une fois de plus si nous avions des cartes d'états major pour situer les sites avec précision tout serait plus simple : Nord-ouest par rapport à Bitche ou à la zone frontalière...
Jour déterminant : le mercredi
L'enquête évolue aujourd'hui 27 juillet

Du egroups TaroTTirages
enregistré le 27 juillet à 10h29
Tirage et interprétation de Leomaya :
En 1, Karine : X - la roue de Fortune
En 2, son environnement actuel : Le Mat
En 3, la question : L'Amoureux
En 4, la réponse : VIII La justice
La synthèse (tirée) : III, l'Empereur (L'uniforme)

Karine est dans un changement radical de vie (naturellement...) mais la roue est arrêtée, sa vie est arrêtée, entre parenthèses.
Va-t-elle tomber ? Va-t-elle en remonter ?

Elle a été blessée par un homme solitaire, un peu fou... qui l'a emportée sur ses épaules... Il a voulu la soigner, la voyant blessée. Il n'est pas malveillant à son égard ; il a sa mère à côté de lui (VI) qui essaie de le raisonner, mais il est en train de devenir amoureux de sa victime, qui essaie aussi de le convaincre de la laisser reprendre sa propre vie.
La réponse c'est que la Justice prendra le dessus. Il faudra bien qu'elle passe, mais cet homme acceptera ses responsabilités et acceptera les conséquences de son acte insensé parce qu'irréfléchi sur l'instant.


De Christiane Marzo
enregistré le 26 juillet à 23h45

Il y a quelques jours, je me suis penchée sur ce fait divers
car j'ai ressenti quelque chose lorsque j'ai lu le Figaro !

Je n'ai pas pu continuer tout simplement parce que
je n'étais pas dans mon assiette ces jours-ci !
Ce que j'ai ressenti au tout début :
Elle a passé la frontière avec cette personne
et je la ressens en Allemagne.

Je vais revoir si je peux avant la fin du week-end.

 

D'une médium
qui souhaite l'anonymat

enregistré le 26 juillet à 19h54

FALSHS :
Couleur dominante le ROUGE !
(Pas forcément du sang - la couleur rouge)
Ressenti comme un appel, ou encore
un témoignage, télépathique

ELEMENTS :
La justice trouve.
Des nouveaux éléments rapidement.
Un témoin, une aide supplémentaire.
Il y a un sacrifice et un sacrifié.
De l'eau stagnante l'automne. Profondeur.
Il y a des mensonges.
Une association. Plusieurs personnes.
La droiture.
Ouvrir les yeux.
Un feu ou le soleil qui brûle.
Des vêtements.
Quelqu'un qui fait du bateau
Un coureur, un jogger.
Des yeux particuliers (félins)
Yoga, dessin, danse ?
Des jeux avec des atouts.
Un blouson déchiré.
Elle a du être séquestrée
Une voiture couleur foncée ???
Enlèvement
Hommes - accident involontaire et volontaire ensuite.
Comme 2 hommes, l'un veut, l'autre pas
.
Militaire
Je vous ai donné tous les éléments que j'ai en vrac car j'ai du mal à suivre la pression est trop forte.
Je pense que tout est à remettre dans le contexte de Karine mais hélas je ne connais pas sa vie en détail.

Je fais cela uniquement pour vous, JD/LOV, car je ne fais jamais de PUB par ce biais, en clair, je veux bien aider mais pas être connu par et pour çà.

______________________

Le Journal de Demain
Interactif

LABORATOIRE DES APPLICATIONS

 

 

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Officiel de la Voyance 2001
A la date d'enregistrement,
comment analysait-on l'actualité
dans les médias d'informations ?

____________________

médias du 06 novembre 01
Stéphane Krauth a bien violé Karine
Les enquêteurs tiennent maintenant
une preuve concrète :
Deux préservatifs retrouvés, et analysés, sur les lieux du drame.

médias du 21 août 01

Sa compagne est revenu lundi
changer sa précédente déposition
et l'accuse de viol
avec préméditation.

médias du 17 août 01

Requalification
de la mise en examen :
S. Krauth, a été mis en examen pour
"viol, suivi, précédé
ou accompagné de meurtre»
Sa compagne avoue
être revenue deux fois
avec lui
pour l'incinération,
(Le dimanche 22 juillet)
sans y avoir participé,
et le lendemain pour récupérer
les bouteilles d'essence
(Le lundi 23 juillet).
Mais elle ne l'accuse plus de viol.
Les enquêteurs attendent
la reconstitution et les résultats
des analyses de l'autopsie.

médias du 14 août 01

Requalification
de la mise en examen :
S. Krauth, a été mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivie de mort".

médias du 11 / 08 / 01

Nouvelles déclarations
de Sébastien S.

L'Est Républicain rapporte
ses propos : "Je le soupçonnais
d'être l'auteur de l'agression car
il m'avait dit deux jours plus tôt,
en me raccompagnant chez moi qu'il comptait agresser une fille avec une bombe lacrymogène,
qu'il voulait la carotter, c'est-à-dire
lui prendre son argent, se la faire,
c'est à dire la violer...Il a précisé
qu'il frapperait la fille si elle
se défendait".
Selon les mêmes déclarations, explique le quotidien, "il semblerait que le soir du drame, Péroline ait appelé Sébastien, en le menaçant, pour lui demander de se taire".

médias du 09 / 08 / 01

Le Républicain Lorrain :
Le témoignage de Péroline (Compagne de S. Krauth)

La pièce manquante
du puzzle
"Stéphane m'a tout raconté"
- Préméditation
- Agression
- Enlèvement
- Viol
- Meurtre
- Vêtements
- Feu
- Macho - violent - pervers
- Intérimaire
...
______________

Le Journal de Demain ?

- Le Monde du 9 août titre
"Stéphane Krauth accusé d'avoir étranglé Karine"

Les vêtements et les bijoux
de Karine sont recherchés
sans succès.

Mais ne seraient-ils pas plutôt dans un autre lieu,
"près de l'eau"
comme décrits
par les médiums ?

 

S. Krauth accuse à son tour sa compagne d'avoir participé à l'incinération
- Lire les assertions
de couleur identique



_______________

 

médias du 06 / 08 / 01
Autopsie et prélèvements : résultats des analyses entre
quinze jours et un mois.


«Mon client avait consommé plusieurs litres de bière et
5 grammes de cannabis, plaide
son avocat.
Il n'était pas dans son état normal, ce qui explique que ses souvenirs soient très flous.»

Pourquoi donc a-t-il «chargé»
son ami, Sébastien S., alors qu'il dispose d'un alibi «en béton» ?
«Je demeure persuadé qu'il était accompagné de quelqu'un d'autre», poursuit maître Cytrynblum. Peut-être, dans son délire, a-t-il confondu Sébastien avec un autre individu...?»

Maître Wourms : «Pourquoi, alors, l'avoir aspergée de gaz
lacrymogène?» doute que Karine soit décédé au moment de l'accident.


Stéphane Krauth affirme avoir transporté le corps sur le siège avant de la voiture.
«Mais un cadavre n'a pas d'équilibre, le corps aurait brinquebalé pendant tout le trajet,
à moins qu'il n'ait été attaché» .

Krauth dit s'être endormi,
puis réveillé auprès du corps
dans la forêt, et avoir remarqué «des cordelettes autour du cou»
de la jeune fille.
Karine, à vélo, portait un sac à dos
équipé de cordelettes...

On a retrouvé le corps brûlé
et «dénudé jusqu'à la taille»

"Profession" de S. Krauth :
Interimaire


médias du 04 / 08 / 01
Que faire du gaz lacrimogène ?


-"La seule chose dont je suis sûr, c'est qu'il n'était pas seul", dit l'avocat de Stéphane Krauth

La compagne de S. K.
(Interview du Républicain Lorrain):
-"C'est bizarre, peut-être alors était-ce quelqu'un d'autre. En tout cas, j'ai eu plusieurs fois Stéphane au téléphone, le dimanche après-midi. Et à chaque fois, il m'a semblé que quelqu'un était avec lui."
- Rép. Lor. : "Votre ami vous avait-il acheté une bombe lacrymogène?"
- P.G.: "Oui, car j'avais été agressée quelques jours plus tôt par un voyou. J'aurais dû la garder
à la maison."

Le Figaro :
Selon la compagne de S. K., Sébastien S. serait amoureux
de Karine. Il aurait récemment emprunté une bombe lacrymogène au couple Krauth. Et les enquêteurs ont trouvé des traces d'un gaz paralysant sur la selle du vélo
de la victime : encore un élément troublant à verser au dossier.
Sébastien S., qui souffre de troubles psychologiques importants, est un ami de Stéphane Krauth. "


médias du 03 / 08 / 01
Suspicions...
Le virage cité par le suspect
est orienté vers la droite.
S'il roulait vite, la voiture
de Stéphane Krauth
se serait logiquement déportée
vers la gauche ...
aurait donc évité la cycliste
- Le second suspect, dénoncé par
S. Krauft, Sébastien Suick a été
mis hors de cause.
- Aucune trace de sang
sur les lieux de l'accident.

médias du 02 / 08 /01 soir
Un corps en partie calciné
a été retouvé, jeudi 2 août,
dans la forêt de Moutterhouse,
près de Bitche (Moselle),
par le juge d'instruction
de Sarreguemines accompagné
du suspect.
Le procureur adjoint
de Sarreguemines, Roger Marot,
a expliqué que la thèse
de l'accident avancée
par le suspect ne pouvait être
"pour l'instant ni confirmée
ni infirmée".
Le suspect n'a pas fait état
de complicité et a raconté qu'il roulait à 120 km/h dans un virage, après avoir fumé du cannabis, (petite fête ?) quand il a percuté
le vélo de Karine.
Sorti de son véhicule, il a mis Karine dans sa voiture pour l'emmener à l'hôpital, mais,
pris de panique, plus tard, a-t-il dit,
il brûlait le corps à l'essence
d'un jerrican transporté.

02 / 08 /01 TF1
Karine : aveux et incertitudes

Stéphane Krauth, 23 ans, placé
ce matin en garde à vue,

aurait percuté à grande vitesse
la jeune fille à vélo, la tuant sur
le coup (?).
Pris de panique, il aurait emmené son corps pour le brûler
une vingtaine de kilomètres
plus loin.
Cette version des faits n'a pas encore été vérifiée et le corps n'a pas été retrouvé.
Il reste également
quelques zones d'ombre (?) :

Le témoignage de Krauth n'explique pas les traces de gaz lacrymogènes retrouvées sur le vélo de Karine.
Les gendarmes sont en outre à la recherche d'un deuxième suspect, ce qui pourrait infirmer la thèse de l'accident.

02 / 08 /01 FR3
...Les gendarmes auraient déjà localisé le cadavre
près du camp militaire.
Le suspect a évoqué
un complice, amoureux.
On ignore les liens qui unissaient les suspects et la victime et les circonstances exactes du meurtre.

Le témoin, «digne de foi»,
selon le procureur de Sarreguemines affirmera aux enquêteurs «C'est une Mazda 323 blanche. J'en suis certain parce que je m'intéresse aux voitures. Le chauffeur paraissait jeune,
les cheveux courts

(Le Figaro - le 01 août
)

Relire et analyser
enregitré le 26 juillet à 19h54


Les analyses faites sur le vélo
de Karine auraient révélé
des traces de gaz lacrymogène
ou paralysant sur la selle.
Une découverte qui plaide
pour l'hypothèse de l'enlèvement prémédité.

(Le Républicain Lorrain 02/08/01
)

 

La piste des deux militaires,
et des recherches très localisées,

puis :
mardi 31 juillet 01

Le procureur de Sarreguemines apporte des précisions essentielles : le témoin qui aurait vu la Mazda blanche est jeune et crédible et il n'y avait qu'un occupant dans la voiture recherchée.
(L'est Républicain
31 juillet)


Les battues, qui avaient mobilisé plus d'une centaine d'hommes, la semaine dernière, dans une zone de 20 km autour de Bitche, ont été arrêtées dimanche dans la journée, le périmètre que s'étaient fixé les enquêteurs ayant été ratissé.

Le parquet de Sarreguemines a ouvert lundi une enquête pour "enlèvement et séquestration".
Une cellule spéciale de la gendarmerie a également été mise en place sur commission rogatoire du juge d'instruction Vincent Raffray.

(Le Figaro 31 juillet)

Des policiers allemands viendront en renfort pour aider leurs collègues dans la recherche de l'adolescente de 17 ans. La phase de recherches dans la zone de Bitche est achevée pour entrer dans une phase de "recherches approfondies".
(L'est Républicain
31 juillet)

 

"Le Journal de Demain"
reste
une démarche expérimentale

Une approche attentive
et sans préjugé
des arts divinatoires
révèlera-t-elle
des talents
et des outils
de prévention
et d'investigation


Essayons, ensemble,
de les mettre au point
Avec vous y voir plus clair